Hertz se place sous le régime des faillites aux États-Unis et au Canada

  • Autre
  •   25-05-2020  9:30
  •   Pax Global Media

Hertz se place sous le régime des faillites aux États-Unis et au Canada
Pax Global Media

Hertz Global Holdings Inc. a déposé une demande de protection contre la faillite le vendredi 22 mai, décimé par la pandémie de COVID-19 et après avoir échoué dans les négociations avec ses créanciers.

Pour l’heure, cette procédure ne concerne que ses opérations aux États-Unis et au Canada. Ses régions d'exploitation en Europe, en Australie et en Nouvelle-Zélande n'ont pas été incluses dans les procédures nord-américaines.

Une grande partie des revenus de Hertz provient des services de location de voitures dans les aéroports - un secteur qui a fortement chuté, les restrictions de voyage paralysant la demande de véhicules de location.

Selon les rapports, la société avait une dette de près de 19 milliards de dollars américains et environ 38 000 employés fin 2019.

Cette procédure judiciaire permet à Hertz de continuer à fonctionner pendant que l'entreprise détermine comment elle a l'intention de payer les créanciers.

Toutes les activités mondiales de Hertz (y compris ses filiales Hertz, Dollar, Thrifty, Firefly, Hertz Car Sales et Donlen) sont toujours ouvertes.

« Hertz a plus d'un siècle de leadership dans l'industrie », a déclaré le président et chef de la direction de Hertz, Paul Stone, dans un communiqué, ajoutant que la société a commencé 2020 avec de solides perspectives. « Avec la gravité de l'impact du COVID-19 sur nos activités et l'incertitude du moment où les voyages et l'économie vont rebondir, nous devons prendre de nouvelles mesures pour traverser une reprise potentiellement prolongée. »

Hertz a été fondée aux États-Unis en 1918 et opère dans environ 150 pays.

Indicateur