Vendredi,  3 février 2023  19:14

Faut-il réviser les projets de voyage à Hawaï à cause de l’éruption du volcan Mauna Loa?


Faut-il réviser les projets de voyage à Hawaï à cause de l’éruption du volcan Mauna Loa?
[USGS]

Hier (28 novembre), le gouvernement du Canada a mis à jour ses conseils aux voyageurs pour les États-Unis en raison de l’éruption du volcan Mauna Loa à Hawaï.

« Les autorités hawaïennes surveillent le volcan Mauna Loa, qui montre des signes d'activité. Les pluies de cendres volcaniques peuvent perturber les vols nationaux et internationaux et entraîner la fermeture des aéroports. L'exposition aux pluies de cendres et aux vapeurs toxiques des volcans actifs peut également nuire à votre santé, en particulier si vous souffrez de maladies respiratoires », indique ainsi Affaires mondiales Canada (AMC).

Le ministère n’a toutefois pas modifié le niveau de risque pour les États-Unis (ni pour Hawaï). Celui-ci demeure au niveau vert : « prenez des mesures de sécurité normales ».

AMC recommande néanmoins ce qui suit aux Canadiens qui se trouveraient à Hawaï ou qui envisage d’y voyager :

  • Suivez les informations locales pour rester au courant de l'évolution de la situation;
  • Restez à l'écart des zones touchées;
  • Contactez votre voyagiste afin de déterminer si la situation risque de perturber votre voyage;
  • Préparez-vous à modifier votre itinéraire ou même à évacuer rapidement la région;
  • Suivez les directives des autorités locales, y compris les ordres d'évacuation.


LIRE PLUS – Hawaï: le volcan Mauna Loa entre en éruption, entraînant des chutes de cendres 


Une première en près de 40 ans

Rappelons que le Mauna Loa est le plus grand volcan actif du monde. Il se trouve dans le parc national des volcans d'Hawaï, est l'un des cinq volcans qui composent la Grande île d'Hawaï, l'île la plus méridionale de l'archipel hawaïen. Le volcan s'élève à 4169 mètres au-dessus du niveau de la mer et s'étend sur une superficie de plus de 5179 km².

Le Mauna Loa est entré en éruption, pour la première fois depuis près de 40 ans, dans la nuit de dimanche à lundi. Les rapports indiquent que la coulée de lave est, pour l'instant, contenue au sommet. Mais les habitants des environs ont été placés en état d'alerte et ont déjà été avertis du risque de chute de cendres.

Dans une mise à jour partagée lundi, l'Office du tourisme d'Hawaï au Canada a tenu à souligner qu'il n'y a pas de coulée de lave sur les pentes du Mauna Loa. L’Office a aussi assuré qu'il n'y a aucun danger pour les communautés de l'île d'Hawaï.

Les responsables des services d'urgence d’Hawaï ont également indiqué, hier, que jusqu'à présent, aucun ordre d'évacuation n'a été émis. Ils estimaient peu probable, à ce stade, que des zones résidentielles soient touchées.


La situation pourrait changer rapidement

Néanmoins, le service géologique américain (U.S. Geological SurveyUSGS) a déclaré que la situation pourrait changer rapidement. 

L'Agence de gestion des urgences d'Hawaï (Hawaii Emergency Management Agency) conseille également aux habitants de rester à l'intérieur, car des cendres devraient tomber. L'agence de défense civile d'Hawaï (Hawaii Country Civil Defense Agency) a quant à elle ouvert deux abris au cas où les habitants devraient évacuer leurs maisons, selon des rapports.

Miel Corbett, porte-parole de l'USGS, a déclaré à l'Associated Press qu'il était impossible de prévoir la durée de l'éruption du Mauna Loa et qu'il n'excluait pas une menace potentielle pour des régions de la Grande île.

Parallèlement, Ken Hon, un scientifique de l'Observatoire des volcans d'Hawaï (Hawaiian Volcanos Observator), a déclaré à l'AP que les éruptions du Mauna Loa ont tendance à atteindre leur plus grand volume dans les premiers jours d'une éruption, puis à diminuer.

Précisons que l'éruption du Mauna Loa fait suite à celle d’un volcan voisin, le Kilauea (situé à environ 33 kilomètres), qui est en éruption depuis plus d'un an maintenant. L'événement rare d’une double éruption pourrait attirer un afflux de visiteurs curieux de voir les coulées en fusion, a écrit le parc national dans un post sur Facebook.


L’Office de tourisme diffuse une foire aux questions

L'Office du tourisme d'Hawaï a diffusé une foire aux questions (FAQ) plutôt rassurante à l’intention des visiteurs d’Hawaï.

Ci-dessous, nous en reproduisons quelques extraits.


[USGS]


Les projets de voyage vers les îles hawaïennes doivent-ils être reportés ou annulés ?

Il n'est pas nécessaire de modifier les projets de voyage vers les îles hawaïennes pour le moment. Mauna Loa est situé sur l'île d'Hawaï, l'île la plus au sud de la chaîne principale d'îles. Les voyages vers les autres îles – Kaua'i, O'ahu, Maui, Moloka'i et Lāna'i – ne sont pas affectés par l'éruption.


Les plans de voyage à destination de la Grande île d'Hawaï doivent-ils être réorientés vers les autres îles ?

Il n'est pas nécessaire de modifier les plans de voyage vers l'île d'Hawaï pour le moment. L'éruption de lave est actuellement contenue dans la caldeira du sommet du Mauna Loa. Bien que l'éruption ait fait passer le code couleur de l'aviation du Mauna Loa au rouge – ce qui signifie qu'une éruption dangereuse est imminente, en cours ou suspectée –, les deux principaux aéroports de l'île d'Hawaï, Hilo et Kona, sont actuellement ouverts et l'éruption ne devrait pas affecter leur capacité à gérer les vols réguliers qui arrivent et partent chaque jour. Il est conseillé de vérifier le statut de votre vol auprès de votre compagnie aérienne.


Cette éruption représente-t-elle un danger pour les habitants de l'île d'Hawaï ?

Bien que toute la lave émise soit actuellement contenue dans la caldeira du sommet du Mauna Loa, les éruptions volcaniques sont dynamiques et les conditions peuvent changer rapidement. Les résidents et les visiteurs séjournant dans les communautés situées en aval du Mauna Loa doivent avoir des plans d'urgence au cas où une évacuation serait nécessaire. Les visiteurs séjournant dans des locations de vacances à court terme doivent contacter leurs hôtes pour plus d'informations. Les principales stations balnéaires de Kailua-Kona, de la côte de Kohala et de Hilo ne sont pas immédiatement en aval de l'éruption.


Les cendres émises par l'éruption présentent-elles un danger pour les personnes souffrant de problèmes respiratoires ?

Les personnes souffrant d'asthme, d'emphysème, de BPCO [broncho-pneumopathie chronique obstructive] ou d'autres types de problèmes respiratoires doivent prendre des précautions pour éviter les cendres et le vog [smog volcanique] qui sont caractéristiques des éruptions volcaniques. Il s'agit notamment de rester à l'intérieur ou de surveiller le vent afin de ne pas se trouver dans une zone où les cendres et le brouillard sont abondants et peuvent nuire à la capacité de respirer normalement.







Pour toute l’actualité du voyage : abonnez-vous à PAX. Suivez-nous sur FacebookLinkedIn et Twitter.



Indicateur