Équipage canadien retenu en Repdom: «inacceptable!» proteste le SCFP

  • Autre
  •   29-04-2022  1:01
  •   Pax Global Media

Équipage canadien retenu en Repdom: «inacceptable!» proteste le SCFP
[SCFP]
Pax Global Media

Cinq membres d’un équipage de Pivot Airlines sont actuellement retenus en République dominicaine, pendant que les autorités enquêtent sur une affaire de contrebande – un processus qui pourrait durer 12 mois. 

« C’est totalement inacceptable », s’insurge la Division du transport aérien du SCFP, qui représente deux des personnes retenues (un agent et une agente de bord).

200 kg de cocaïne…

Les deux agents de bord ainsi que deux pilotes et un mécanicien sont retenus en Repdom à la suite de la découverte de plus de 200 kilogrammes de marchandise présumément de contrebande dans leur avion. Selon les médias, ce sont 200 paquets de cocaïne qui ont été découverts, le 5 avril, dans les compartiments de contrôle de l’avion posé à Punta Cana.

Selon le syndicat, l’équipage n’a rien à se reprocher dans cette affaire et toutes les lois et réglementations locales et internationales ont été respectées. D’ailleurs, c’est l’équipage lui-même qui a signalé cette marchandise aux autorités dominicaines et à la GRC aussitôt qu’il l’a découverte, insiste le SCFP.

« Ce faisant, l’équipage a potentiellement permis d’éviter un incendie à bord et une catastrophe aérienne qui auraient résulté du poids supplémentaire et de l’emplacement dangereux de la marchandise dans l’avion », fait valoir le syndicat.

Le SCFP profondément préoccupé pour ses membres…

Le syndicat relate que les membres de l’équipage ont passé 10 jours en détention. On les a ensuite libérés (sous caution) tout en leur interdisant de quitter le pays tant que durera l'enquête. Depuis, ils sont surveillés par des gardes du corps et déplacés régulièrement « en raison de menaces à leur sécurité et leur bien-être ».

« Nos membres ont suivi les règles à la lettre, et pourtant voilà où on en est. C’est très troublant », dénonce le syndicat.

Préoccupant pour l’ensemble des Canadiens ?

En fait, le SCFP se dit profondément préoccupé non seulement par la sûreté et la sécurité de ses membres, mais aussi pour celle de tous les visiteurs canadiens en Repdom !

« Les menaces et les poursuites contre l’équipage de Pivot Airlines soulèvent de graves préoccupations pour l’ensemble des Canadiennes et des Canadiens qui voyagent ou travaillent en République dominicaine », déclare le président de la Division du transport aérien, Wesley Lesosky.

Le président national du SCFP, Mark Hancock, a récemment co-signé une lettre avec Pivot, Unifor et l’ALPA demandant au gouvernement fédéral de faire tout ce qui est en son pouvoir pour ramener tout l’équipage au Canada.

« Nous continuerons à travailler avec Pivot, comme nous le faisons depuis le premier jour, afin de ramener nos membres à la maison », conclut Wesley Lesosky.







Tenez-vous à jour de toute l’actualité du voyage : abonnez-vous à PAX !



Indicateur