Deux ou trois choses que vous devriez savoir à propos du PEREC, selon l’ACTA

  • Autre
  •   27-04-2022  2:22
  •   Pax Global Media

Deux ou trois choses que vous devriez savoir à propos du PEREC, selon l’ACTA
Pax Global Media

Selon l’ACTA, certaines agences de voyages ont peut-être négligé le Programme fédéral d’embauche pour la reprise économique du Canada (PEREC)…

Toutefois, même si ce programme de subvention salariale prend fin le 7 mai, il n’est peut-être pas trop tard pour en profiter, souligne l’Association, puisque les agences peuvent présenter une demande rétroactive.

LIRE PLUS – L’ACTA propose une FAQ sur la fin du soutien financier fédéral 

L’ACTA rappelle que la subvention salariale du PEREC existe parallèlement aux subventions salariales et aux subventions pour le loyer du Programme de relance pour le tourisme et l’accueil (PRTA). Les employeurs admissibles peuvent accéder soit au PEREC, soit au PRTA, mais pas aux deux pour la même période.

Le PRTA exige une perte de revenu d’au moins 40 %

Alors que les employeurs admissibles qui avaient un compte de paie actif en mars 2020 pouvaient auparavant accéder aux subventions salariales et les subventions pour le loyer du PRTA, certains ne satisfont plus, maintenant, au critère du PRTA exigeant une perte de revenu minimale de 40 % pour être admissible.

« Les employeurs dans cette situation devraient se pencher sur le PEREC », indique l’ACTA, puisque ce programme vise «les entreprises dont la reprise est suffisante à embaucher des employés ou à augmenter les heures de travail des employés actuels ».

Le PEREC n’exige qu’une perte de revenu de 10 %

Le PEREC offre des subventions salariales pouvant atteindre 50 % pour les nouveaux employés ou les employés actuels travaillant un plus grand nombre d’heures ou gagnant un salaire plus élevé. Les employeurs éligibles doivent avoir une perte de revenu de plus de 10 % pour être admissibles.

Les demandes peuvent être rétroactives

Tout comme le PRTA, le programme PEREC prend fin le 7 mai 2022. Cependant, les demandes peuvent être faites rétroactivement jusqu’à 180 jours après la fin d’une période.

Les demandes pour le PEREC sont faites par le biais du même système que celles pour le PRTA.

« Maintenant que la reprise est en cours pour bon nombre d’agences de voyages, le PEREC pourrait leur être utile », conclut l’ACTA.

Pour plus d’information, cliquer ici.








Tenez-vous à jour de toute l’actualité du voyage : abonnez-vous à PAX !



Indicateur