Des quarantaines maison plus courtes pour les Canadiens vaccinés : «beaucoup reste à faire», réagit le CNLA


Des quarantaines maison plus courtes pour les Canadiens vaccinés : «beaucoup reste à faire», réagit le CNLA
La ministre de la Santé du Canada, Patty Hajdu.

La ministre de la Santé du Canada, Patty Hajdu, a annoncé aujourd’hui (9 juin) qu’au début de juillet, les Canadiens entièrement vaccinés seront dispensés de la quarantaine à l’hôtel. Ils devront toujours présenter un résultat négatif au test PCR avant le départ et subir un autre test à l’arrivée. La quarantaine à la maison prendra toutefois fin à la réception d’un résultat négatif à ce second test.

D’entrée de jeu, la ministre Hajdu a rappelé que le Canada avait mis en place des mesures frontalières parmi les plus strictes pour protéger les Canadiens. Elle a souligné que le Canada suit attentivement l’évolution de la pandémie à l’échelle nationale et internationale pour ajuster ses mesures.

Comme les indicateurs pointent dans le bon sens, comme la campagne de vaccination va bon train et que le nombre de cas diminue au pays, le Canada s’engage dans une approche prudente, en plusieurs étapes, pour ajuster les mesures frontalières.

Le gouvernement le fera – « en accordant la priorité à la santé des Canadiens », a toutefois insisté la ministre.

Objectif : le début de juillet, SI…

Le gouvernement vise la première semaine de juillet pour l’entrée en vigueur de la première étape : l’exemption de la quarantaine dans les hôtels pour les Canadiens entièrement vaccinés rentrant au pays.

« Nous allons continuer de suivre la situation et ces changements ne seront faits que si le nombre de cas continue à baisser et que la campagne de vaccination continue de bien aller », a prévenu le ministre des Affaires intergouvernementales, Dominic LeBlanc, lors du point de presse.


Le ministre des Affaires intergouvernementales, Dominic LeBlanc.


Répondant aux questions des journalistes, le ministre a précisé que l’exemption à la quarantaine à l’hôtel ne s’applique pas aux touristes, mais seulement aux personnes qui ont actuellement le droit d’accéder au Canada : les Canadiens, les résidents permanents, les travailleurs essentiels, etc.

Ces personnes devront avoir été entièrement vaccinées 14 jours (au moins) avant leur arrivée au pays. Elles devront ainsi avoir reçu le nombre de doses requis d’un vaccin autorisé par Santé Canada : AstraZeneca, Moderna, Pfizer ou Johnson & Johnson.

Quelle preuve de vaccination sera acceptée ?

Quelle preuve de vaccination exigera-t-on des voyageurs arrivant au Canada ?

En réponse à cette question, Dominic LeBlanc a souligné que le gouvernement du Canada est en train de développer, en partenariat avec les provinces et territoires, « un genre de passeport vaccinal, une preuve vaccinale ». Il a aussi rappelé que des discussions sont en cours à ce propos avec, par exemple, l’Union européenne et les États-Unis.

Le ministre a toutefois reconnu qu’il est possible que la « preuve nationale » de vaccination ne soit pas encore au point au début de juillet –moment auquel le gouvernement souhaite implanter ses changements.

Si tel est le cas, des « mesures transitoires » seront mises en place, de façon à ce que l’exemption de la quarantaine dans les hôtels pour les Canadiens entièrement vaccinés puisse s’appliquer, a assuré le ministre LeBlanc.

Par ailleurs, des détails concernant la « preuve nationale » de vaccination seront communiqués au cours des prochains jours, a-t-il aussi indiqué.

Et la réouverture de la frontière canado-américaine ?

Lors du point de presse, des journalistes ont tenté de savoir où en est le gouvernement quant à la réouverture de la frontière canado-américaine. Comme l’on sait, de nombreuses organisations militent en faveur de celle-ci.

La ministre Hajdu a assuré comprendre la nécessité de donner aux entreprises la possibilité de planifier – surtout les entreprises du tourisme, frappées de plein fouet par les restrictions. Elle a aussi dit être consciente des impacts des mesures de santé publique sur l’économie et sur les gens…

Toutefois…

« Nous sommes d’avis qu’il vaut mieux être lents et prudents, en gardant à l’esprit les meilleurs indicateurs possibles, pour avoir une approche prudente pour une réussite durable, plutôt qu’une ouverture rapide qui ferait qu’on assisterait à des éclosions, à une augmentation du nombre de cas, ce qui entraînerait de nouvelles restrictions », a souligné Patty Hajdu.


« Tout changement additionnel dans le cadre de la prochaine phase sera fait sur la base des données au pays et de la situation à travers le monde, et en consultation avec les provinces et territoires », a pour sa part mentionné Dominic Leblanc, en remerciant les Canadiens pour leurs efforts et en les encourageant à continuer d’être prudents et de se faire vacciner.

Un premier pas dans la bonne direction, MAIS…

Le Conseil national des lignes aériennes du Canada (CNLA) a bien sûr relevé les changements annoncés par le gouvernement fédéral. « Mais il reste encore beaucoup à faire pour redémarrer les voyages en toute sécurité », souligne l’organisation qui représente Air Canada, Air Transat, Jazz Aviation et WestJet.

« L’assouplissement des restrictions de quarantaine pour les Canadiens entièrement vaccinés est un premier pas dans la bonne direction pour le redémarrage sécuritaire de notre économie, mais il est loin de répondre aux recommandations du rapport du Comité consultatif d’experts sur les tests et le dépistage de la COVID-19 publié le 27 mai », a déclaré Mike McNaney, président du CNLA.


Mike McNaney, président du CNLA.


Le CNLA rappelle que ce comité d’experts recommandait notamment l’élimination de la quarantaine pour les voyageurs entièrement vaccinés, l’élimination de la quarantaine dans les hôtels pour tous les voyageurs, la réduction de la quarantaine pour les voyageurs partiellement vaccinés et non vaccinés, et l’utilisation de tests antigéniques rapides.

« Les ministres fédéraux n’ont abordé aucune de ces mesures et n’ont pas fourni de calendrier dans lequel le gouvernement donnera suite aux recommandations », déplore le CNLA.

Le CNLA relève aussi que le Comité consultatif appelait à une cohérence au sein du Canada en ce qui concerne les mesures et les restrictions provinciales en matière de voyage, et pour le gouvernement d’établir un système de vérification des résultats des tests et de la vaccination…

« Contrairement à de nombreux autres pays, y compris tous les autres pays du G7, le gouvernement fédéral n’a pas encore fourni de plan de redémarrage clair indiquant quand et comment les principales restrictions aux voyages et aux frontières seront levées. Alors que les programmes de vaccination augmentent rapidement et que les juridictions du monde entier fournissent aux consommateurs et à l’industrie une voie claire pour l’avenir, nous devons faire de même », conclut Mike McNaney.


LIRE PLUS – Ottawa annoncerait aujourd’hui la fin de la quarantaine à l’hôtel pour les Canadiens entièrement vaccinés 

LIRE PLUS – Vers un allègement des mesures de quarantaine ? 

LIRE PLUS – L'assouplissement des mesures frontalières profitera aux Canadiens entièrement vaccinés, dit Trudeau 

LIRE PLUS – Un Comité gouvernemental recommande l’abandon de la quarantaine à l’hôtel, mais… 



Tenez-vous à jour de toute l’actualité du voyage : abonnez-vous à PAX !


Indicateur