Déçue par le budget fédéral, l’ACTA ne baisse pas les bras!


Déçue par le budget fédéral, l’ACTA ne baisse pas les bras!
Manon Martel et Avery Campbell. [Jessy Smith / Unsplash]

L’ACTA a tenu une assemblée publique virtuelle, hier (13 avril), pour partager son analyse du dernier budget fédéral (jugé décevant) et présenter le plan d'action qui en découle. 

L’événement en ligne a été animé par Manon Martel, directrice services aux membres, et Avery Campbell, directeur de la défense des intérêts et des relations avec l'industrie.

LIRE PLUS – L’ACTA déçue par le budget fédéral 2022 

L’ACTA déçue par l’absence de soutien

Par voie de communiqué, l’Association avait déjà exprimé sa déception face au budget déposé jeudi dernier (7 avril) à la Chambre des communes par la ministre des Finances, Chrystia Freeland.

Essentiellement, l’ACTA déplorait que le budget ne prévoie pas de soutien aux agences de voyages (et aux agents de voyage indépendants) alors que ceux-ci sont pourtant encore loin d’être tirés d’affaires, selon l’Association.

Les représentants de l’ACTA ont réitéré ces doléances hier, dans le cadre de l’assemblée publique virtuelle. Manon Martel et Avery Campbell ont rappelé les nombreux et intenses efforts faits par l’ACTA pour inciter le gouvernement fédéral à protéger les agences de voyages et les agents de voyages indépendants...

Malheureusement, ces démarches n’auront pas porté fruit : les principaux programmes de soutien (salaires, loyers…) prendront bel et bien fin le 7 mai. Bien que déçue, l’ACTA a pris acte de la décision d’Ottawa...

Mais l’Association ne baisse pas les bras pour autant.

Des combats à poursuivre

Ainsi, au côté d'organisations comme la Coalition des entreprises les plus durement touchée et la Table ronde canadienne du tourisme et du voyage, l’ACTA entend maintenant veiller à ce que le gouvernement lève tous les obstacles restants aux voyages – « y compris les restrictions au voyage des personnes non vaccinées », mentionne Manon Martel.

L’Association veut aussi s’assurer «proactivement» que le gouvernement ne remette pas en place de telles restrictions advenant, par exemple, l’avènement d’une nouvelle vague ou de nouveaux variants.

« Il faudra que les principales leçons tirées au cours des deux dernières années soient prises en compte à l’avenir afin qu’on ne soit pas de nouveau replongés dans une crise semblable », indique Manon Martel.

Parallèlement, l’ACTA entend poursuivre ses efforts visant à convaincre les fournisseurs de verser la commission aux agents de voyages, non pas au terme du voyage, mais dès le paiement final. L’Association continuera aussi de promouvoir son programme de formation professionnelle (désormais disponible en français).

Quelques points positifs…

Malgré les défis qui persistent, les représentants de l’ACTA ont convenu qu’avec la levée des restrictions, les professionnels du voyage sont tout de même dans une meilleure position aujourd’hui qu’ils ne l’étaient il y a quelques semaines.

« Les agences sont beaucoup plus occupées qu’elles ne l’étaient, ce qui est une bonne chose. Toutefois, elles sont maintenant frappées de plein fouet par la pénurie de personnel », indique Manon Martel. 

C’est un autre défi auquel l’ACTA veut s’attaquer, ajoute-t-elle.

Par ailleurs, au-delà la déception ressentie à l’égard du budget fédéral, la directrice services aux membres de l’ACTA y trouve aussi quelques points positifs...

L’Association salue notamment le fait que les agences et agents de voyages pourront profiter, selon le cas, de certaines des mesures générales du budget – qu’il s’agisse des initiatives de réduction des impôts pour les petites entreprises, de la réduction des frais de traitement de carte de crédit ou même de l’éventuel programme d’assurances dentaires…

L’ACTA en présentiel

Au terme de cette assemblée publique virtuelle, Manon Martel mentionne que l’ACTA reprendra graduellement ses événements en présentiel au cours de l’année.

Outre le tournoi de golf annuel qui se déroulera de nouveau le 14 juillet à Toronto (au Royal Ontario Golf Club de Milton), l’Association proposera ainsi des journées complètes de formation et réseautage à Toronto (le 14 septembre), à Vancouver (le 21 septembre) et à Montréal (le 28 septembre). Ce sera gratuit pour les membres.






Tenez-vous à jour de toute l’actualité du voyage : abonnez-vous à PAX !



Indicateur