Cuba fait peau neuve pour les touristes canadiens


Cuba fait peau neuve pour les touristes canadiens
Mara Bilbao, Consul générale de Cuba à Montréal, Carmen Casal, Directrice du Bureau du Tourisme de Cuba (consulat général de Cuba à Montréal), María del Carmen Orellana, Directrice générale, Ministère du tourisme de Cuba, María del Pilar Macías, Directrice générale de la qualité et des opérations au ministère du Tourisme de Cuba, Doralis Velázquez, Spécialiste direction commerciale au Ministère du tourisme de Cuba, Cristina León, VP Groupe hôtelier Gran Caribe, Frank Oltuski, VP Groupe hôtelier Gaviota, Marisabel González, VP Groupe hôtelier Cubanacán , Rafael Reginfo, VP Groupe hôtelier Islazul, Manuel Bisbe, President Viajes Cuba, Bárbara Cruz, directrice générale de l´agence Cubatur

C'est une délégation d'une douzaine de représentants cubains qui a fait le déplacement vendredi à Montréal, dans la petite salle Jean Béliveau de l'hôtel Marriott Courtyard, pour parler de ce pays et du développement de son activité touristique, en plein boom.

Cuba est une destination en pleine mutation, deux des représentants ont évoqué les changements récents et en cours qui sont apportés dans tous les domaines du tourisme cubain.

« On peut vraiment parler de petite révolution en ce qui concerne nos installations hôtelières, tous les secteurs ont été passés en revue pour savoir ce qui pouvait être amélioré, ensuite il ne restait plus qu'à passer à l'action », explique María del Pilar Macías Rutes, directrice générale de la qualité et des opérations au ministère du tourisme de Cuba.

« On a notamment amélioré de nombreuses installations liées à la nourriture, pour permettre de mieux réfrigérer et conserver les aliments dans les buffets, des buffets qui vont être aussi beaucoup plus diversifiés. Un gros effort a été mis sur la nourriture qui va être par ailleurs beaucoup plus variée et nous avons augmenté le niveau de la cuisine en faisant appel à des chefs étrangers de renom, mais aussi en formant nos propres chefs locaux. On a aussi augmenté les standards de tous nos hôtels, on a réaménagé les zones d'ombre autour des piscines, on a fait des rénovations de chambres pour en élever le niveau de confort. Toutes ces mesures pour que l'expérience des touristes soient encore meilleure », a-t-elle poursuivi.

Cuba.JPG

Mais au-delà des infrastructures, María del Pilar Macías Rutes nous explique que des efforts ont également été mis sur les activités offertes aux touristes.

« Pour beaucoup de visiteurs, Cuba est synonyme de belles plages, ce qui est vrai, mais il y a bien plus que ça à découvrir chez nous et nous avons donc mis beaucoup d'efforts dans ce sens, continue-t-elle. Nous avons travaillé à améliorer notre offre culturelle ainsi que nos animations. Nous avons préparé des circuits qui vont permettre de visiter nos villes patrimoniales, le patrimoine cubain car nous avons remarqué au fil des années, que ce sont des thèmes qui sont de plus en plus demandés par les touristes canadiens qui sont extrêmement importants pour nous ».

Si les représentants cubains évoquent le marché canadien avec tant d'éloges, c'est que celui-ci est le premier marché étranger. Chaque année, plus d'un million de Canadiens dont 40% de Québécois font en effet le déplacement sur l'île.

Pour résumer avec humour l'importance de ce marché, Maria del Carmen Orellana Alvadaro, directrice générale de la commercialisation du ministère du tourisme de Cuba a déclaré avec humour :

« Le marché touristique principal pour Cuba, c'est le Canada. Le deuxième marché, c'est le Canada. Le troisième... c'est le Canada et ensuite seulement il y a les marchés allemand, britannique et les autres pays. Ça résume bien la réalité et aussi nos ambitions : continuer à accueillir de plus en plus de Canadiens, mais surtout, qu'ils se sentent chez eux ».

D'autres thématiques de voyages sont également mises en avant.

« Nous avons grossi notre offre en ce qui concerne les excursions plein air et on a travaillé aussi en parallèle le tourisme nautique, très demandé également, conclut María del Carmen Orellana Alvadaro. Le tourisme de santé est aussi quelque chose qui se développe beaucoup ».

Afin de permettre aux agents de voyage de découvrir ce nouveau Cuba, un « méga éducotour » sera organisé du 5 au 8 décembre 2016 à Cayo Santa Maria.

Indicateur