COVID-19 : Des restrictions sur les voyages dans 96 % des destinations du monde


COVID-19 : Des restrictions sur les voyages dans 96 % des destinations du monde

Dans quelles destinations du monde des restrictions sur les voyages sont-elles imposées en raison de la pandémie de COVID-19 ? Presque toutes, en vérité ! Seulement 4 % des destinations du monde n’imposent pas (encore) de telles restrictions !

Le nouveau rapport très complet de l’Organisation mondiale du tourisme (OMT) portant sur la question précise que quelque 90 destinations ont fermé, totalement ou en partie, leurs frontières aux touristes, et 44 autres les ont fermées à certains contingents particuliers de touristes en fonction du pays de provenance.

En Afrique, en Asie-Pacifique et au Moyen-Orient, 100 % des destinations ont adopté depuis janvier 2020 des restrictions liées à la COVID-19. Dans les Amériques, 92 % des destinations ont pris des mesures analogues et cette proportion s’élève à 93 % en Europe (au 6 avril).

LIRE PLUS : Les arrivées de touristes internationaux pourraient chuter de 20 à 30 %, selon l'OMT

L’OMT comprend que les gouvernements fassent passer la santé publique avant toute autre considération. Elle regrette néanmoins que ces nécessaires restrictions privent les populations des bienfaits du tourisme.

Selon l’OMT, le tourisme doit être reconnu comme un pilier essentiel pour construire un meilleur avenir dans toutes les régions du monde. 

« L’importance de notre secteur ne saurait être sous-estimée », insiste-t-elle.

LIRE PLUS : L'OMT veut passer à l'action pour favoriser le redressement du tourisme mondial

Autrement dit, le coup d’arrêt brutal infligé à la facilitation des voyages doit être aussi bref que possible, selon l’OMT.

« L’OMT prie donc les gouvernements de réexaminer en continu l’opportunité d’appliquer des restrictions sur les voyages, et de les assouplir et les lever dès qu’il sera sûr de le faire », déclare le Secrétaire général de l’OMT, Zurab Pololikashvili.

Dans bien des cas, les destinations ajustent déjà leurs mesures de restrictions au fur et à mesure que la situation évolue, convient toutefois l’OMT.

« C’est ce qui permettra au tourisme de se relever pour être encore plus fort et encore meilleur – mais uniquement si le tourisme reçoit le soutien voulu aux plus hauts niveaux des gouvernements et des organisations internationales », conclut Zurab Pololikashvili.

Indicateur