Comment choisir entre la Riviera Maya, Cozumel et Cancún?


Comment choisir entre la Riviera Maya, Cozumel et Cancún?
Photo courtoisie de Transat

Trois endroits attrayants, tous pourvus de complexes hôteliers aussi luxueux qu’accueillants et bordés par l’une des plus jolies côtes du continent : au Mexique, c’est tout un défi de choisir où poser ses valises pour une semaine de vacances!

LIRE PLUS : Plus de 300 nouvelles propriétés hôtelières au Mexique d'ici 2022

Voici, en bref, les particularités, avantages et inconvénients de chacune de ces stations balnéaires si le doute vous assaille.

Cancún

Photo courtoisie de Transat

Située à seulement quelques minutes en taxi de l’aéroport international, la zone hôtelière de Cancún est davantage destinée aux vacanciers souhaitant se trouver au cœur de l’action. Ici, les boites de nuit pullulent et se multiplient, pour le plus grand bonheur des fêtards à petit budget... et en petite tenue.

En effet, les hôtels qui ponctuent la presqu’ile cancunienne s’adressent à une foule jeune et jolie qui aime festoyer sans lendemain (mais pas exclusivement, puisqu’on y trouve aussi quelques hôtels grand luxe et familiaux). Bon nombre d’hôtels accueillent DJ, danseurs et spectacles à grand déploiement afin de séduire cette clientèle particulière propice à tous les excès.

De plus, Cancún est la vache à lait de l’industrie du tourisme au Mexique depuis plus de 40 ans et exerce peu de subtilité lorsque vient le temps d’inciter touristes et vacanciers à dilapider leurs pesos sur des expériences américanisées. Ainsi, les tentations (boutiques, restaurants, clubs, casinos, etc.) sont multiples et nombreuses sur toute la zone hôtelière.

Bon à savoir : pour se déplacer au sein de la zone hôtelière de Cancún sans avoir à débourser pour un taxi ou un Uber, il suffit d’utiliser le bus. Pratiques et abordables, les bus, qui sont pour la plupart climatisés, opèrent régulièrement et un passage ne coûte que 10 pesos (moins de 1 $ CAD)

 ++ Les plus : impossible de s’ennuyer, beaucoup d’animation, proximité des grands magasins et des boites de nuit, restauration variée

 -- Les moins : peu d’authenticité, foules parfois imposantes, proximité aux potentiels problèmes de cartels, plages bondées


Cozumel

Cozumel-Mexico.jpg

Au large de la fourmilière qu’est Playa del Carmen se trouve une vaste île de 477 kilomètres carrés dénommée Cozumel (« terre des hirondelles » en maya yucatèque) où il fait bon prendre son temps, idéalement les deux pieds dans l’eau cristalline. L’ambiance y est insulaire et décontractée, d’autant plus que les hôtels sont de taille plus modeste qu’ailleurs dans l’état du Quintana Roo; c’est donc une destination idéale pour les vacanciers préférant les complexes et foules à l’échelle humaine.

Petit paradis terrestre, Cozumel a même été reconnue officiellement au patrimoine mondial de l’UNESCO en 2016 au titre de réserve de biosphère. Pas étonnant, donc, qu’elle porte fièrement le titre de « meilleur endroit pour la plongée sous-marine au monde » depuis que Jacques Cousteau y a mis les pieds – ou plutôt les palmes! – en 1961 notamment en raison du courant, plus paisible qu’ailleurs sur la côte continentale, et de la présence de la deuxième plus grande barrière de corail de la planète.

Bon à savoir : les hôtels de Cozumel se trouvent tous, à quelques exceptions près, sur la côte ouest faisant face à la Riviera Maya, en faisant ainsi l’un des seuls endroits de la région pour admirer les couchers de soleil

 ++ Les plus : isolement des grandes zones touristiques, plages sublimes, beaucoup de sites de plongée sous-marine

 -- Les moins : accès à l’île parfois complexe, infrastructure hôtelière souvent démodée ayant mal résisté au passage du temps, beaucoup de marketing touristique destiné aux croisiéristes en raison du port d’escale


Riviera Maya

Grand-Velas-Riviera-Maya_01_l.jpg

Reconnue à travers le monde pour ses longues étendues de sable blanc, ses eaux turquoise et l’exclusivité de ses établissements, la Riviera Maya est destinée aux vacanciers exigeant la crème de la crème tant au niveau de la restauration, des installations que du service et des commodités. S’y trouvent donc des spas de renommée mondiale, des centres pour enfants avec éducatrices spécialisées, des restaurants 5 Diamants et des suites plus vastes encore que les maisons de la plupart des voyageurs y séjournant.

L’un des autres facteurs favorisant la Riviera Maya par rapport à Cancun et Cozumel est sans doute la panoplie d’options offerte aux excursionnistes : des ruines mayas telles Tulum aux nombreuses cenotes de la région sans oublier les spectaculaires sites de plongée, il est possible de complémenter les longues périodes de farniente avec une ou deux journées au cœur de la culture mexicaine.

Bon à savoir : il y a beaucoup à voir et à faire sur la Riviera Maya et les excursionnistes avérés devraient considérer l’expédition d’une journée vers Chichén Itzá. Avec son emblématique pyramide El Castillo, l’ancienne cité n’est située qu’à deux heures de la Riviera Maya; plusieurs entreprises offrent des services de transport aller-retour desservant les hôtels et complexes de la région

 ++ Les plus : hôtels ultra sécuritaires, fine pointe de la technologie et du design, plages calmes et spacieuses

 -- Les moins : tarifs plus élevés, complexes de très grande taille parfois difficiles à naviguer, accès difficile aux boutiques et restaurants à l’extérieur du complexe hôtelier

Indicateur