Jeudi,  16 septembre 2021  11:17

Certification des conseillers : « l’OPC devrait exiger une formation continue », affirme l’ACTA

  • Autre
  •   17-08-2021  10:44
  •   Pax Global Media

Certification des conseillers : « l’OPC devrait exiger une formation continue », affirme l’ACTA
Pax Global Media

Alors qu’un sondage démontre que 72 % des propriétaires québécois d'agences de voyages souhaiteraient que des améliorations soient apportées à la formation et à la certification des conseillers en voyages, l’ACTA soutient que l’Office de la protection du consommateur devrait exiger une formation continue pour maintenir la certification.

LIRE PLUS – Sondage de l’ACTA sur le processus de CCV : les réponses acceptées jusqu’au 24 juin 

  • 71 % des répondants pensent que les exigences actuelles de la certification de l’OPC sont insuffisantes.
  • 72 % des répondants aimeraient que la certification de l’OPC tienne compte des compétences et des connaissances.

L’ACTA précise que 125 dirigeants d’agences ont participé en juin à son sondage dont les résultats, selon elle, corroborent « les revendications du comité sur la nécessité de mieux encadrer la formation des conseillers en voyages afin d’améliorer la profession ».

L’ACTA rappelle qu’actuellement, le processus de certification exigé par l’OPC prépare principalement à l’aspect juridique et commercial du métier.

« Nous savons par expériences que les responsabilités d'un conseiller en voyages vont bien au-delà. Notre domaine exige une grande quantité de connaissance », souligne l’ACTA.

LIRE PLUS – L’ACTA élabore des normes d’entrée dans l’industrie pour les conseillers 

La satisfaction et la protection des clients

Selon l'ACTA, la satisfaction des clients et la protection des consommateurs seront améliorées si les conseillers en voyages participent à un processus de formation continue.

L’ACTA rappelle offrir déjà des outils de formation et de certification pour les conseillers en voyages, notamment la certification de conseiller en voyages canadiens (CTC), ainsi qu'une nouvelle formation d'entrée pour les nouveaux agents : Travel Agent Essentials (TAE).

D’abord développé et mis à l’essai, le programme TAE est maintenant révisé et mis à jour pour le marché québécois par le comité d'éducation de l'ACTA au Québec. Il sera ensuite entièrement traduit.

Par ailleurs, l’ACTA souligne avoir aussi finalisé, en collaboration avec RH-Tourisme Canada, une consultation sur les compétences des conseillers en voyages et des gestionnaires d’agences de voyages.

« Cette collaboration servira de base à la formation et à une éventuelle accréditation supplémentaire de la profession », indique l’Association.

Le prochain mandat du comité de l’éducation de l’ACTA au Québec sera de préparer des versions plus concises et adaptables des outils éducatifs de l’ACTA reflétant au mieux la réalité de la préparation des futurs conseillers en voyages.

Points clés du sondage

Voici les réponses obtenues par l’ACTA à la question « Pourquoi améliorer les processus de formation et de certification des conseillers en voyages ? » :

  • 85 % des répondants pensent que les conseillers en voyages seront mieux préparés pour mener à bien leurs tâches.
  • 77 % des répondants pensent que les conseillers en voyages seront mieux reconnus en tant que professionnels par le public.
  • 87 % des répondants pensent que cela renforcera l’expertise des conseillers en voyages.
  • 73 % des répondants pensent que cela renforcera la protection des consommateurs.

« En analysant les résultats du sondage de l’ACTA Québec, il est clair qu’il existe un intérêt pour l’amélioration de la formation des conseillers en voyages », conclut l’ACTA.




Tenez-vous à jour de toute l’actualité du voyage : abonnez-vous à PAX !




Indicateur