Lundi,  28 septembre 2020  12:17

Campagne AAVQ : les agents de voyages se désintéressent-ils de leur profession?


Campagne AAVQ : les agents de voyages se désintéressent-ils de leur profession?

« Quelle déception : après un mois et demi de campagne, seuls 30 agents de voyages sur un total de 11 134 conseillers certifiés ont contribué à la campagne destinée à promouvoir la profession », s’exclame Jean Colette, président de l’Association des agents de voyages du Québec (AAVQ)! « Nous n’avons même pas atteint 1 % de l’objectif que nous nous étions fixés : c’est à croire que les agents de voyages n’ont pas leur profession à cœur. »

En mai dernier, l’AAVQ avait utilisé les fonds récoltés, en octobre dernier, dans le cadre du Gala Uni-Vers, pour faire concevoir des panneaux publicisant les avantages liés aux services des agents de voyages à trois endroits stratégiques dans les ailes des départs internationaux et transfrontières de l’aéroport Montréal-Trudeau.

Mais les dirigeants de l’association visaient plus grand. « Nous voulons récolter 200 000 $ pour orchestrer une campagne publicitaire d’envergure », explique Jean Colette. « Les notaires l’ont fait, les agents immobiliers l’ont fait pour contrer l’offensive de DuProprio et les concessionnaires automobiles l’ont fait pour faire savoir qu’eux aussi géraient des parcs de voitures usagées. Dans le domaine du voyage, c’est une nécessité, car il existe une perception tenace voulant qu’il en coûte moins cher de réserver sur Internet que de s’adresser à un agent de voyages. Tous les conseillers en ont conscience. Combien d’entre eux m’ont confié qu’ils suscitent l’étonnement, lorsqu’ils affirment, dans leurs cercles de connaissances, qu’il n’en coûte pas plus cher d’acheter des voyages en agence? Le recours à un agent de voyages fait gagner du temps et de l’argent! Mais la perception est telle qu’il existe un déni au sein du public. »

Les dirigeants de l’AAVQ avaient estimé que 5 000 des 11 134 conseillers certifiés auraient contribué à la collecte de fonds lancée en mai dernier. « En fait, nous espérions que tous ceux qui dépendent vraiment de l’exercice de la profession pour assurer l’essentiel de leurs revenus auraient contribué », dit Jean Colette. « 50 $, ce n’est quand même pas la fin du monde! Mais ils n’ont été que 30 à nous envoyer 50 $. Nous n’avons donc récolé que 1 500 $. Pourtant, les médias de l’industrie en ont parlé et, sur Facebook, notre appel à une contribution a été largement commenté sur le site du « Groupe des professionnels du voyage et Algues Sargasses ».

Sur son site (www.aavq.ca), l’AAVQ affiche un onglet « Dons ». Le président de l’association exhorte les agents de voyages à s’y rendre pour faire leur contribution par carte de crédit ou PayPal. Tous les montants recueillis seront investis en publicité pour défendre et promouvoir la profession.

Une quatrième édition pour le Gala Uni-Vers

Par ailleurs, l’AAVQ a communiqué la date de son prochain Gala des Trophées Uni-Vers, qui se tiendra le 20 octobre prochain, à la prestigieuse salle L’Olympia à Montréal. Quelque 400 professionnels de l’industrie sont attendus pour l’évènement.

« L’année dernière, nous avons prouvé notre volonté et notre capacité à fédérer l’industrie autour d’un grand rendez-vous de reconnaissance. Pour rassembler autant de professionnels, et nous l’espérons beaucoup plus, nous lançons des billets en prévente au tarif attractif de 50 $ par personne, et ce, jusqu’au 31 juillet prochain », a mentionné Jean Collette. Par la suite, le prix sera de 75 $ par personne.

Le cocktail dinatoire, qui débutera à 17h30, sera suivi de la remise des « Prix du consommateur » et des « Prix de l’industrie ». Pour ces derniers, les professionnels de l’industrie pourront voter à compter du 24 juillet.

Indicateur