Budget Freeland : les mesures qui touchent les acteurs du tourisme-voyage


Budget Freeland : les mesures qui touchent les acteurs du tourisme-voyage
La vice-première ministre et ministre des Finances, Chrystia Freeland.

« Ce budget vise à finir la lutte contre la COVID », a déclaré la vice-première ministre et ministre des Finances, Chrystia Freeland, en présentant son Budget 2021.

Celui-ci prévoit plusieurs mesures pour sortir le Canada de la récession causée par la COVID.

« Il faut récupérer aussi rapidement que possible les emplois perdus et s’assurer que les entreprises durement touchées rebondissent rapidement et qu’elles sont en mesure de prospérer », a expliqué Chrystia Freeland.

Parmi ceux que la COVID a le plus affectés, la ministre a évoqué les PME –« surtout dans le secteur de l’hôtellerie et du tourisme ».

Pour les soutenir, le budget propose notamment de prolonger des programmes d’aide existants, comme la subvention salariale, la subvention au loyer et la Prestation canadienne de la relance économique (PCRE).

Il propose aussi la création d’un nouveau programme : le Programme d’embauche pour la relance du Canada.

LIRE PLUS – Budget 2021: Ottawa devrait annoncer des prolongations de programmes et des mesures de soutien au tourisme 

Prolongation de la subvention salariale

Ainsi, le budget de 2021 propose de prolonger la subvention salariale jusqu’au 25 septembre 2021.

Rappelons que jusqu’au 5 juin, le taux maximum combiné de la subvention de base et de cette subvention est fixé à 75 %. Toutefois, le gouvernement propose de réduire progressivement les taux de la subvention, et ce, à compter du 4 juillet 2021.

L’objectif du gouvernement est d’éliminer progressivement le programme « à mesure que les vaccinations sont administrées et que l’économie se remet en marche ».

Ainsi, la subvention hebdomadaire maximale par employé passerait de 847 $ pour la période du 6 juin au 3 juillet à 677 $ pour la période du 4 au 31 juillet. Elle diminuerait encore à 452 $ pour la période du 1er au 28 août, puis à 226 $ du 29 août au 25 septembre.

Et si la situation économique et de santé publique nécessite un soutien supplémentaire au-delà de septembre ? Le gouvernement demandera alors l’autorisation législative de prolonger davantage le programme par voie de règlement jusqu’au 20 novembre 2021.

Prolongation de la subvention au loyer

Le budget de 2021 propose de prolonger la subvention pour le loyer (ainsi que la mesure de soutien en cas de confinement) jusqu’au 25 septembre 2021.

Comme pour la subvention salariale, le gouvernement propose de réduire progressivement les taux de la subvention pour le loyer, à compter du 4 juillet 2021, pour ultimement éliminer ce programme.

Actuellement, et jusqu’au 5 juin 2021, le taux maximal de la subvention de base pour le loyer est fixé à 65 % (dans le cas d’une baisse de revenu de 70 % et plus).

Pour la période du 6 juin au 3 juillet, le taux maximal demeurera à 65 %, puisdiminuera à 60 % pour la période du 4 au 31 juillet. Le taux maximum tombera à 40 % 1er au 28 août, puis à 20 % du 29 août au 25 septembre.

Encore là, le gouvernement prévoit de demander l’autorisation législative de prolonger le programme jusqu’au 20 novembre 2021 si la situation économique et sanitaire l’exige.

Prolongation de la PCRE

Le gouvernement propose d’accorder jusqu’à 12 semaines supplémentaires pour la Prestation canadienne de la relance économique jusqu’à un maximum de 50 semaines.

Il explique vouloir ainsi « continuer à aider les travailleurs à abandonner progressivement le soutien au revenu d’urgence et de positionner les Canadiens pour la reprise ».

Au cours des quatre premières semaines de ces 12 semaines supplémentaires, le bénéficiaire de la PCRE recevra 500 $ par semaine.

Toutefois, après le 17 juillet et pour les huit semaines restantes – « à mesure que l’économie rouvrira » –, le gouvernement a l’intention de verser un montant inférieur de 300 $ par semaine réclamée.

Par ailleurs, tous les nouveaux prestataires de la PCRE après le 17 juillet recevront également la prestation de 300 $ par semaine, disponible jusqu’au 25 septembre 2021.

Si les circonstances l’exigent, le budget prévoit que des prolongations pour la PCRE et des prestations d’assurance-emploi régulières pourraient être accordées jusqu’au 20 novembre 2021.

Nouveau programme d’embauche pour la relance économique

« Pour aider les entreprises les plus durement touchées à reprendre le chemin de la croissance, nous proposons le nouveau Programme d’embauche pour la relance du Canada, qui s’étendra de juin à novembre », a annoncé Chrystia Freeland.

Ce nouveau programme est destiné à des employeurs qui continuent de subir des baisses de revenus par rapport au début de la pandémie. Il leur offrira 595 M$ pour réembaucher plus facilement les travailleurs qu’ils ont dû laisser aller ou pour en embaucher de nouveaux.

L’objectif du gouvernement est de faciliter autant que possible l’embauche de nouveaux travailleurs par les entreprises au moment de la réouverture de l’économie.

Dans le cadre du nouveau programme, les employeurs admissibles recevraient une subvention allant jusqu’à 50 % de la rémunération supplémentaire versée aux employés admissibles entre le 6 juin 2021 et le 20 novembre 2021.

La subvention proposée compenserait une partie des coûts supplémentaires que les employeurs engagent dans le cadre de leur réouverture, que ce soit par l’augmentation des salaires ou des heures travaillées, ou par l’embauche d’un plus grand nombre d’employés.

Les employeurs admissibles pourraient demander la Subvention salariale d’urgence du Canada (SSUC) ou la nouvelle subvention proposée, selon la plus élevée des deux – mais pas les deux.

Relancer le tourisme

Afin de relancer le tourisme, le budget Freeland propose un financement de 1 G$ – « y compris pour appuyer les festivals et d’autres événements qui fournissent des emplois et de la croissance, et qui améliorent aussi la vie de nos collectivités ».

Par ailleurs, pour veiller à ce que le Canada soit « une destination de choix lorsque les voyages nationaux et internationaux redeviendront sécuritaires », le budget propose de fournir un financement de 100 M$ à Destination Canada pour des campagnes de marketing destinées à aider les Canadiens et les autres visiteurs à découvrir et à explorer le pays.

Un plan pour la réouverture sûre des frontières

Le gouvernement rappelle qu’à l’heure actuelle, il continue de recommander fortement d’éviter tout voyage non essentiel.

Le budget n’en contient pas moins un plan « pour permettre la reprise des déplacements aériens en toute sécurité lorsque les conditions le permettront, en prévenant la transmission de la COVID-19 et en protégeant les voyageurs ».

Le budget propose ainsi d’accorder un financement de 82,5 M$, en 2021-2022, à Transports Canada afin d’aider les grands aéroports canadiens à investir dans l’infrastructure de dépistage de la COVID-19.

Le budget propose également d’accorder à Transports Canada un financement de 105,3 M$ sur cinq ans, à compter de 2021-2022, pour collaborer avec des partenaires internationaux en vue de faire progresser le projet pilote Identité numérique des voyageurs connus.

Dans le cadre de ce projet, des technologies avancées seront mises à l’essai pour faciliter les voyages aériens sans contact et sécuritaires.

Par ailleurs, afin de protéger les voyageurs aériens, le budget propose d’accorder un financement de 271,1 M$, en 2021-2022, à l’Administration canadienne de la sûreté du transport aérien (ACSTA) afin de maintenir ses opérations et ses services de contrôle améliorés aux 89 aéroports où elle mène ses activités.

De plus, afin de renforcer la désinfection aux points de contrôle, le budget propose d’accorder un financement de 6,7 M$, en 2021-2022, à l’ACSTA pour l’acquisition et l’exploitation d’équipement de désinfection.

« Nous rebondirons ! »

Après une longue année de renoncements, les Canadiens sont prêts à se rétablir et à rebâtir. Nous nous rendrons au bout de cette lutte contre la COVID-19. Nous travaillerons fort. Nous rebondirons », a conclu Chrystia Freeland.



Tenez-vous à jour de toute l’actualité du voyage : abonnez-vous à PAX !


Indicateur