Budget Freeland : « La baisse rapide de l’aide en juillet 2021 sera dévastatrice », selon l’ACTA

  • Autre
  •   27-04-2021  10:09
  •   Pax Global Media

Budget Freeland : « La baisse rapide de l’aide en juillet 2021 sera dévastatrice », selon l’ACTA
Wendy Paradis, présidente de l'ACTA.
Pax Global Media

Après s’être initialement réjouie de l’annonce de la prolongation jusqu’en septembre de certains programmes d’aide par le gouvernement du Canada, l’ACTA estime maintenant que la baisse rapide du soutien à partir de juillet 2021 sera dévastatrice.

LIRE PLUS – Budget Freeland : l’ACTA se réjouit; l’AAVQ se fâche ! 

L’ACTA a étudié plus en détails le document de 724 pages qui présente le budget fédéral et a identifié les points avantageux et ceux qui sont très préoccupants. 

La baisse des programmes d’aide, qui doit débuter en juillet, fait partie de la deuxième catégorie.

L’ACTA ravie a priori, mais…

« Jusqu’au budget, l'ACTA entendait de plusieurs sources à Ottawa que le gouvernement allait éliminer plusieurs programmes d’aide financière, incluant la SSUC, la SUCL et la PCRE », explique Wendy Paradis, présidente de l’ACTA.

Ottawa aurait ainsi suivi l’exemple de la Nouvelle-Zélande et de l’Australie, qui ont mis fin à leurs programmes de protection des emplois ou de subvention salariale le 31 mars, provoquant un effet dévastateur chez les agents de voyages, précise-t-elle.

« Nous étions donc ravis que le gouvernement canadien prolonge ces programmes d’aide financière », souligne Mme Paradis.

L’ACTA est cependant beaucoup moins ravie par la diminution rapide de leur soutien à compter de juillet et entend « exercer des pressions de manière agressive auprès du gouvernement pour souligner l'importance de ces programmes ».

L’ACTA rappelle d’ailleurs que le budget peut encore être modifié « avant d’en arriver à sa forme finale ».

« Cela signifie que notre industrie a encore la possibilité d’influencer les changements aux programmes ou de dicter la façon dont certaines sommes affectées aux programmes peuvent être utilisées. »

Au cours des 30 prochains jours, les priorités de l’Association seront les suivantes :

  • Prolonger les programmes essentiels de SSUC et de SUCL, ainsi que l’AE pour offrir un soutien maximal d’ici la fin de l’année ou 90 jours après la levée des restrictions dans le domaine du voyage
  • maintenir les prestations de PCRE au niveau actuel de 500 $ par semaine d’ici la fin de 2021 ou 90 jours après la levée des restrictions dans le domaine du voyage
  • reporter l'échéance de présentation des demandes au FARR et les autres programmes de liquidités (CUEC, PCSDT, etc.) d’ici la fin de 2021 ou 90 jours après la levée des restrictions dans le domaine du voyage et étendre l'accessibilité aux seuls propriétaires en ce qui a trait aux programmes lorsque ce critère n’est pas en vigueur.
  • Prolonger le programme d'embauche pour la relance économique du Canada jusqu’à la fin de 2021 ou 90 jours après la levée des restrictions dans le domaine du voyage.

Un été formidable?

Wendy Paradis mentionne qu’à l’occasion d’une rencontre avec la ministre des Finances la semaine dernière, l'ACTA a appris que le budget repose sur l’hypothèse selon laquelle la vaccination se poursuivra à un rythme rapide d’ici la fin de juin. « Je crois que les Canadiens passeront un été formidable», aurait déclaré la ministre Chrystia Freeland.

Si l’ACTA souhaite que les prédictions de la ministre soient justes, elle n’en considère pas moins que la situation demeure très délicate.

« Puisque nous devons encore respecter des ordres de confinement très stricts, alors que les frontières sont fermées et les voyages sont soumis à des restrictions – les agences de voyages et les conseillers en voyages n’assisteront pas à une augmentation digne de ce nom de leurs revenus au cours du T3 et du T4 au moment où les programmes d’aide doivent venir à échéance », souligne Wendy Paradis.

Malgré tout, l’ACTA reconnaît que tout n’est pas mauvais dans le budget présenté par la ministre Freeland. Entre autres « bonnes nouvelles », l’Association mentionne :

  • la date limite pour présenter une demande au Fonds d’aide et de relance régionale (FARR) a été reportée au 30 juin 2021
  • la proposition de création du Programme d'embauche pour la relance économique du Canada (PERÉC) pour venir en aide aux entreprises les plus durement touchées.
  • le versement d’une somme de 1 G$ au tourisme, dont 500 M$ au fonds d’aide au tourisme



Tenez-vous à jour de toute l’actualité du voyage : abonnez-vous à PAX !



Indicateur