Aux États-Unis, être vacciné donne droit à un congé de quarantaine


Aux États-Unis, être vacciné donne droit à un congé de quarantaine
Michael Pihach

Michael Pihach est un acteur actif de l'industrie des médias au Canada depuis plus de 10 ans. Il a débuté sa carrière en tant que journaliste et éditeur pour diverses publications, telles que le Toronto Xtra! et les magazines IN, ainsi que le magazine 2B à Montréal.

Aux États-Unis, les CDC (Centres for Disease Control and Prevention) ont déterminé que les personnes qui ont été exposées à la COVID-19 et qui ont été vaccinées contre le virus n’ont pas besoin d’être mises en quarantaine.

Dans leurs lignes directrices, les CDC ont indiqué que la quarantaine n’est pas requise pour les personnes complètement vaccinées dans les trois mois suivant la réception de leurs dernières doses, tant qu’elles ne présentent pas de symptômes.

« Les personnes entièrement vaccinées qui répondent aux critères ne seront plus tenues de se mettre en quarantaine à la suite d’une exposition à une personne atteinte de la COVID-19 », déclare le CDC sur son site.

Cela dit, d’autres recommandations visant à prévenir la propagation de la COVID-19 demeurent en place pour les personnes vaccinées, comme le port de masques, la distanciation sociale et l’évitement des endroits surpeuplés.

Des doutes persistent

Entre-temps, les CDC ont reconnu que des doutes persistent quant à savoir si une personne vaccinée peut propager la COVID-19 à d’autres.

« Il a été démontré que la vaccination prévient la COVID-19 symptomatique. On pense que la transmission symptomatique et présymptomatique joue un plus grand rôle dans la transmission que la transmission purement asymptomatique », a déclaré l’organisation.

Par rapport à d’autres autorités sanitaires dans le monde, les CDC font preuve de souplesse en matière de mesures de quarantaine depuis plusieurs mois.

En décembre, les responsables de la santé des États-Unis ont ainsi recommandé une période de quarantaine écourtée pour les personnes exposées à la COVID-19, qui passerait de 14 à 10 ou 7 jours.

Depuis son arrivée au pouvoir, le président des États-Unis, Joe Biden, a lancé une série de nouvelles restrictions de voyage aux États-Unis, y compris une quarantaine pour les arrivées internationales, ainsi qu’un test obligatoire négatif de 72 heures avant le départ lié à la COVID-19 pour les arrivées.



LIRE PLUS – Tous les voyageurs aériens arrivant aux É.-U. devront fournir un test négatif de dépistage de la COVID-19 

LIRE PLUS – Nouvelle exigence de tests pré-départ des É.-U. : l’IATA applaudit; l’ASTA mitigée 

LIRE PLUS – Le vaccin contre la COVID-19 pourrait devenir obligatoire pour voyager, selon le Dr Fauci 

Indicateur