Mardi,  21 septembre 2021  15:50

Au moins 30 personnes ont tenté d’entrer au Canada au moyen d’un faux test de dépistage de la COVID


Au moins 30 personnes ont tenté d’entrer au Canada au moyen d’un faux test de dépistage de la COVID
Michael Pihach

Michael Pihach est un acteur actif de l'industrie des médias au Canada depuis plus de 10 ans. Il a débuté sa carrière en tant que journaliste et éditeur pour diverses publications, telles que le Toronto Xtra! et les magazines IN, ainsi que le magazine 2B à Montréal.

En janvier, on a beaucoup parlé de ces gens qui tentent de frauder le système en présentant un faux résultat du test de dépistage de la COVID-19 pour entrer au Canada. Apparemment, des gens le font encore, selon des informations que l’Agence des services frontaliers du Canada (ASFC) a fournies à CBC/Radio-Canada.

LIRE PLUS – Dépistage avant le vol pour le Canada : le test LAMP accepté en plus du test PCR – mais pas les faux tests!

Entre le 7 janvier et le 25 mars, l’ASFC a intercepté 10 personnes ayant présenté des attestations de test présumées frauduleuses dans des aéroports canadiens. Du 15 février au 24 mars, des agents ont intercepté 20 autres personnes tentant d’entrer au Canada avec des documents présumés falsifiés.

« Tous les voyageurs qui arrivent au Canada sont obligés par la loi canadienne de répondre sincèrement à toutes les questions. Fournir de fausses informations à un fonctionnaire du gouvernement du Canada à l'entrée au pays ou s’engager dans des tentatives frauduleuses, ça relève d’une infraction grave qui peut entraîner des sanctions et/ou des accusations criminelles », a rappelé Louis-Carl Brissette Lesage, porte-parole de l'ASFC, à Radio-Canada.

La nouvelle concernant l’achat possible de faux tests de dépistage de la COVID-19 avait fait surface en janvier, quelques jours après qu’Ottawa eu annoncé de nouvelles règles pour les passagers aériens qui arrivent au Canada, exigeant qu’ils présentent une preuve de test négatif de dépistage de la COVID-19, effectué dans les 72 heures, avant l’embarquement à bord de leur vol.

Risque de lourdes amendes

En février dernier, Transports Canada Transports Canada avait imposé des amendes de 10 000 $ et 7 000 $ respectivement à deux passagers pour avoir présenté un résultat de test de COVID-19 faux ou trompeur et pour avoir fait une fausse déclaration sur leur état de santé.

LIRE PLUS – Deux passagers écopent de lourdes amendes pour avoir présenté des tests de COVID falsifiés  

Dans les deux cas, les personnes avaient sciemment embarqué sur un vol du Mexique vers le Canada, après avoir été déclarées positives à la COVID-19 quelques jours seulement avant leur vol.

Transports Canada réitère qu’elle « n’hésitera pas à appliquer la loi dès que cela est justifié ».



Tenez-vous à jour de toute l’actualité du voyage : abonnez-vous à PAX !


Indicateur