Samedi,  18 septembre 2021  9:35

Assouplissements aux mesures frontalières : des hourras assortis de bémols


Assouplissements aux mesures frontalières : des hourras assortis de bémols
[Edgar Pereira / Unsplash]

L’ACTA, l’ATOQ, l’IATA, le CNLA, le CAC… Les principales associations représentant les acteurs de l’industrie réagissent favorablement, a priori, aux assouplissements aux mesures frontalières qui ont été annoncés hier (19 juillet) par le gouvernement du Canada

Leurs hourras sont toutefois assortis de quelques bémols…

LIRE PLUS – Ottawa assouplit les mesures frontalières pour les voyageurs entièrement vaccinés 

Rappel des principaux changements annoncés

  • À compter du 9 août, le Canada prévoit commencer à autoriser l’entrée des Américains entièrement vaccinés.
  • À compter du 7 septembre, les vaccinés 2x du reste du monde seront aussi autorisés.
  • L’exigence de quarantaine disparaît pour les vaccinés 2x de toutes les origines (bien que le plan de quarantaine demeure exigé pour tous).
  • La quarantaine de 14 jours est maintenue pour les non-vaccinés, mais l’obligation de la commencer à l’hôtel disparaîtra le 9 août. La quarantaine est aussi assouplie pour les enfants de moins de 12 ans.
  • Le test moléculaire de détection de la COVID-19 demeure requis pour tous avant le départ. Il reste aussi obligatoire pour les non-vaccinés à l’arrivée. Par contre, pour les vaccinés 2x, le test deviendra aléatoire à l’arrivée.
  • Le contrôle de température préembarquement des passagers disparaîtra le 9 août.
  • À compter de cette même date, les transporteurs aériens auront l’obligation de vérifier que les voyageurs entrant au Canada ont envoyé numériquement leurs renseignements par l’entremise d’ArriveCAN avant de monter à bord de l’avion.
  • La liste des aéroports qui peuvent accueillir les vols commerciaux internationaux de passagers passe de 4 à 9, YHZ, YQB, YOW, YWG et YEG s’ajoutant à YUL, YYZ, YVR et YYC.

L'ACTA applaudit, mais maintiendra la pression

« L'ACTA est très encouragée par la nouvelle d'aujourd'hui selon laquelle les Américains entièrement vaccinés seront autorisés à entrer au Canada à partir du 9 août et les voyageurs internationaux entièrement vaccinés en septembre. Nous sommes également très heureux de voir que les exigences de quarantaine pour les enfants de moins de 12 ans seront assouplies et que le test PCR à l'arrivée sera déplacé au hasard le 9 août », déclare Wendy Paradis, présidente de l’ACTA. 

Elle nuance toutefois :

« Actuellement, il y a toujours un conseil aux voyageurs d'éviter tout voyage à l'extérieur du Canada. L'ACTA a fortement insisté pour que cette recommandation soit modifiée et nous espérons que cela se fera rapidement. »

Wendy Paradis souligne que l'ACTA poursuivra ses démarches auprès du gouvernement.

Manon Martel, directrice, Services aux membres de l’ACTA au Québec, abonde dans le même sens.

« Bien qu’elles surviennent tardivement, les mesures annoncées hier sont de bonnes nouvelles, dans l’ensemble, reconnaît-elle. Toutefois, l’ACTA continuera de faire pression sur le gouvernement fédéral pour qu’il maintienne ses programmes de soutien à l’industrie, comme la SSUC et la SUCL, car la situation demeurera très difficile pour les agences de voyages expéditives. »

Des annonces bienvenues, mais tardives et insuffisantes, selon l’ATOQ

La présidente de l’ATOQ, Joane Tétreault, observe que les annonces fédérales, quoique bienvenues, surviennent tardivement.

« Pour l’industrie touristique canadienne, une grande partie de la saison est déjà passée. Ce sera encore plus le cas quand l’ouverture des frontières surviendra pour les Américains vaccinés le 9 août et pour les visiteurs vaccinés des autres pays le 7 septembre. »

Joane Tétreault reconnaît néanmoins que les mesures devraient favoriser « une certaine reprise » à l’automne. « Ça permettra aux transporteurs aériens d’accroître leur offre, ce qui est très positif. »

Cela dit, Joane Tétreault souligne trouver excessif que l’on continue d’exiger  un test moléculaire de détection de la COVID avant le départ pour les voyageurs vaccinés.

« Pour les voyageurs non vaccinés, je peux comprendre... Mais pour les voyageurs entièrement vaccinés? Je considère que ça augmente inutilement le coût du voyage et que ça crée une barrière injustifiée aux voyages. »

L’ATOQ continue par ailleurs à militer en faveur d’une prolongation de la subvention salariale fédérale.

Le CNLA se réjouit, tout en réclamant des mesures supplémentaires

Les principales compagnies aériennes du Canada se réjouissent de la réouverture de la frontière canadienne aux voyageurs internationaux entièrement vaccinés, mais notent que d’autres actions seront nécessaires pour permettre le rétablissement du secteur.

« Bien que nous ayons presque perdu la saison estivale des voyages, l’annonce d’aujourd’hui apporte de la clarté et des délais qui permettront aux consommateurs de planifier, et au secteur du voyage et du tourisme de recommencer à accueillir les voyageurs étrangers entièrement vaccinés », déclare Mike McNaney, PDG du Conseil national des lignes aériennes du Canada.

L’organisation (qui représente Air Canada, Air Transat, Jazz et WestJet) se montre satisfaite de l’élargissement du nombre d’aéroports canadiens pouvant accueillir des vols internationaux. Elle applaudit aussi la suppression du programme de quarantaine dans les hôtels et le fait que les mineurs non vaccinés ne seront plus mis en quarantaine.

En revanche, le CNLA juge important de réduire la durée de la quarantaine pour les voyageurs non vaccinés et partiellement vaccinés.

« Nous serons prêts pour août et septembre. Mais d’autres changements de politique seront finalement nécessaires pour soutenir le redémarrage réussi de l’industrie », conclut Mike McNaney.

L’IATA félicite le gouvernement canadien

L’Association du transport aérien international félicite le gouvernement canadien pour avoir annoncé des assouplissements des restrictions frontalières pour les passagers entièrement vaccinés. Selon l’IATA, cette décision est une bonne nouvelle sur plusieurs fronts.

« Tout d'abord, elle rétablit la liberté de voyager, ce qui sera particulièrement bien accueilli par ceux qui n'ont pas pu voir leurs amis et leur famille », indique Willie Walsh, directeur général de l'IATA.

Il ajoute : 

« En outre, les compagnies aériennes peuvent maintenant commencer à rétablir la connectivité internationale. Cela aidera à la reconstruction de l'économie canadienne, notamment grâce à la contribution du commerce international et du tourisme. »

Selon les derniers calculs de IATA Economics, la réouverture des frontières du Canada aux voyageurs internationaux permettra aux compagnies aériennes de commencer à rétablir plus de 682 liaisons (nationales et internationales) qui ont été perdues en raison de la pandémie.

La réouverture soutiendra et maintiendra aussi maintenir 432 000 emplois locaux et apportera une contribution annuelle de 14 G$ CA au PIB du Canada.

Les aéroports du Canada sont encouragés

Les aéroports du Canada accueillent favorablement les nouvelles mesures frontalières pour les voyageurs entièrement vaccinés.

« Il est très encourageant de voir que le Canada commence à s’ouvrir aux voyageurs internationaux », déclare Daniel-Robert Gooch, président du Conseil des aéroports du Canada (CAC)

Le CAC se dit également encouragé par le retour de l’accès international pour cinq collectivités. Il rappelle toutefois que plus de 20 autres collectivités canadiennes continuent d’attendre son retour.

« Avant la pandémie, plus de 20 autres collectivités canadiennes avaient des vols réguliers vers les États-Unis, les Caraïbes et le Mexique, et elles ont hâte de confirmer quand l’accès aux vols internationaux sera rétabli. Le moment est important, car le service saisonnier vers les destinations soleil commence généralement à l’automne lorsque les Canadiens planifient déjà leurs vacances d’hiver », observe Daniel-Robert Gooch.

L’AITC exprime du contentement et des nuances

L'Association de l'industrie touristique du Canada (AITC) accueille favorablement l'annonce d’hier, rappelant avoir « plaidé sans relâche en faveur d'un plan fondé sur des données scientifiques pour la réouverture de nos frontières et le redémarrage de notre économie touristique ».

« Nous sommes heureux que le gouvernement fédéral ait communiqué un plan fondé sur des preuves pour rouvrir les frontières et relancer les voyages. Nous sommes ravis d'entendre aujourd'hui le début de cette approche progressive », a déclaré Beth Potter, PDG de l'AITC.

L’AITC invite toutefois le gouvernement fédéral fasse preuve de leadership en matière de voyages au Canada. « les Canadiens devraient pouvoir voyager librement à travers notre pays, sans avoir à se soumettre à 13 politiques de voyage qui diffèrent dans chaque province et territoire », plaide l’Association.

Par ailleurs, l’AITC appelle à l’élimination de l'exigence d'un test PCR pour les voyageurs entièrement vaccinés – « car elle n'est pas soutenue par la science », déclare Beth Potter.

« Nous avons également besoin que les dirigeants élus renforcent la confiance du public vis-à-vis les voyages et qu'ils comprennent que les entreprises touristiques sont prêtes à offrir des expériences en suivant tous les protocoles de santé et d'hygiène nécessaires », conclut Mme Potter.

La CCMM salue la décision 

La Chambre de commerce du Montréal métropolitain accueille très favorablement l'annonce du gouvernement fédéral sur la réouverture des frontières. « Il était temps de le faire ici aussi », lance Michel Leblanc, président et chef de la direction de la CCMM.

« L'accueil de touristes américains dès le 9 août aidera la reprise des secteurs de l'hôtellerie et du tourisme. Nous aurions souhaité que le Canada ouvre aussi rapidement ses frontières à l'ensemble des voyageurs internationaux pleinement vaccinés », déclare-t-il.

« Par ailleurs, nous réitérons notre demande que le gouvernement canadien s'assure de l'interopérabilité des preuves vaccinales des Canadiens et des citoyens des autres pays », conclut-il.





Tenez-vous à jour de toute l’actualité du voyage : abonnez-vous à PAX !



Indicateur