Mercredi,  23 octobre 2019  12:39

Alcool frelaté au Costa Rica : Ottawa révise son avis


Alcool frelaté au Costa Rica : Ottawa révise son avis
Serge Abel-Normandin

Au début de la vingtaine, Serge Abel-Normandin a interrompu ses études en journalisme pour explorer l’Europe durant sept mois. Peu après ce premier vrai voyage, il a fait ses débuts dans un magazine de l’industrie, combinant ainsi deux grandes passions. Depuis, il ne se lasse pas d’observer l’évolution d’un domaine fascinant, dont il se sent privilégié de faire partie.

Le 25 juillet dernier, le gouvernement du Canada mettait en garde les voyageurs canadiens contre des décès causés par de l’alcool frelaté au Costa Rica. Il y a quelques jours, Affaires mondiales Canada (AMC) a toutefois révisé les renseignements au sujet de l'alcool non réglementé dans cette destination.

LIRE PLUS : Gare à l’alcool frelaté… au Costa Rica !

Bouteilles retirées du marché

À l’onglet Sécurité de ses conseils aux voyageurs sur le Costa Rica, AMC mentionne toujours que « des personnes sont décédées après avoir consommé de l’alcool frelaté au Costa Rica à l’été 2019 ». Le ministère précise cependant aussitôt que le Costa Rica a réagi avec diligence :

« Les bouteilles ont rapidement été retirées du marché ».

Rappelons en effet que le gouvernement du Costa Rica a confisqué plus de 30 000 bouteilles des marques d’alcool Guaro Montano, Guaro Gran Apache, Star Welsh, Aguardiente Barón Rojo, Aguardiente Timbuka, Aguardiente Molotov.

Malgré tout, AMC continue de recommander aux Canadiens voyageant au Costa Rica d’être prudents s’ils choisissent de boire de l’alcool. On les invite se méfier des marques moins connues/illégales et à ne pas hésiter à demander une aide médicale s’ils commencent à se sentir malades.

« Méfiez-vous ! »

Par ailleurs, AMC recommande aussi aux Canadiens de ne jamais laisser leurs aliments ou leurs boissons sans surveillance et de ne pas les confier à des inconnus.

« Méfiez-vous des collations, boissons, gommes à mâcher ou cigarettes offertes par de nouvelles connaissances. Ces produits peuvent contenir de la drogue et vous exposer au risque d’être victime de vol ou d’agression sexuelle », indique AMC.

Il va sans dire que cette recommandation ne s’applique pas qu’au Costa Rica !

Indicateur