Airbnb lance « Trips » et propose des services d'agence de voyages


Airbnb lance « Trips » et propose des services d'agence de voyages

En dévoilant, jeudi dernier, sa nouvelle application multi-services baptisée « Trips », la plateforme en ligne américaine Airbnb montre qu’elle ne veut plus se contenter de concurrencer uniquement les hôtels.

Désormais, grâce à de nouvelles fonctionnalités, elle ambitionne d'étendre son influence à toutes les activités de ses utilisateurs durant leur voyage.

« La vision ultime d'Airbnb est de répondre aux besoins (des utilisateurs) pour tous les aspects d'un voyage », indique-t-on dans le communiqué où il est même mentionné qu’il s’agit, selon la compagnie, de « l'évolution la plus importante de ses huit ans d'existence ».

« Après avoir transformé l'endroit où les gens résident quand ils voyagent », Airbnb dit à présent vouloir utiliser la même approche « pour le reste (de l’industrie) du voyage et ainsi donner aux gens un moyen de gagner de l'argent grâce à leurs passions et leurs intérêts ».

L’application « Trips » prend place à côté de la réservation de logements qui a fait la renommée de la plateforme. On y trouve deux autres menus baptisés « expériences » et « lieux ».

Le premier permet de réserver des activités proposées par des gens qu'Airbnb présentés comme des « experts locaux » pour, par exemple, partir à la chasse à la truffe, en Toscane, ou conduire des voitures de légende, à Miami.

Airbnb annonce qu’il y a déjà eu 500 « expériences » dans une douzaine de villes (Paris, Londres, Florence, Los Angeles, San Francisco, Miami, Detroit, La Havane, Nairobi, Le Cap, Tokyo et Séoul). Ses hôtes dans ces villes et 39 autres dans le monde peuvent également, depuis jeudi, proposer d'ajouter des activités qu'ils organisent à la liste.
Pour sa part, le menu « lieux » est une sorte de guide de voyage interactif, avec des recommandations fournies par des experts ou les utilisateurs sur des bars, des restaurants, ou encore le meilleur itinéraire pour une course à pied. Airbnb annonce aussi un partenariat avec un service de réservation de restaurants, Resy, ainsi qu'avec les visites audio à pied proposées dans certaines villes par la société Detour.

A plus long terme, la startup dit aussi prévoir d'ajouter des menus supplémentaires pour réserver des vols ou des services. Parallèlement à cette diversification, Airbnb annonce la mise en place d'une procédure plus sécurisée pour vérifier l'identité de ses utilisateurs.

Les organisateurs et les participants aux « expériences » devront fournir un égoportrait ainsi qu'une copie scannée d'une pièce d'identité officielle. La procédure est également testée pour les services de réservation de logements.

Airbnb est, avec Uber, l'une des figures de proue de « l’économie du partage », mais sa croissance s'est accompagnée de nombreuses polémiques: la startup a notamment été accusée de concurrencer illégalement les professionnels du tourisme, ou de contourner les impôts et les taxes de séjour.

Indicateur