Air Canada sensibilise les gens au commerce illégal d’espèces sauvages


Air Canada sensibilise les gens au commerce illégal d’espèces sauvages
Jane Goodall [Crédit : Jeff Orlowski]

Au début de mars, Air Canada a tenu un forum virtuel pour sensibiliser les gens au commerce illégal d’espèces sauvages au Canada et dans le monde.

LIRE PLUS – L’IATA reconnaît les efforts d’Air Canada pour lutter contre le trafic d'espèces sauvages 

Plusieurs personnalités et experts internationaux ont participé au forum à titre de conférenciers. Parmi eux, la célèbre éthologue et anthropologue britannique Jane Goodall, connue notamment pour ses études sur le terrain des mœurs des chimpanzés.

« Chacun d’eux ressent la peur »

« Parmi les millions d’animaux victimes de ce trafic chaque année, aucun n’est qu’une simple statistique. Chacun est un être dont la vie a été brutalement sacrifiée sur l’autel de la cupidité et de la corruption. Chacun d’eux ressent la peur », a déclaré Jane Goodall.

Le commerce illégal d’espèces sauvages occupe le quatrième rang des activités criminelles les plus lucratives dans le monde, a pour sa part souligné le ministre de l’Environnement et du Changement climatique du Canada, Jonathan Wilkinson.

« Comme tous les autres pays, le Canada est touché par ce fléau », a-t-il déploré, en soulignant que les personnes qui contreviennent aux lois et règlements visant à protéger et à préserver la faune et ses habitats « sont une réelle menace pour les espèces et les écosystèmes dont nous dépendons tous ».

Air Canada donne l’exemple

La Dr Goodall a félicité Air Canada pour avoir organisé ce forum et pour être devenue la première société aérienne en Amérique du Nord à obtenir la certification de l’IATA pour la prévention du commerce illégal des espèces sauvages (Illegal Wildlife Trade – IWT).

Cette certification témoigne de volonté d’Air Canada d’empêcher les braconniers et autres d’expédier leurs produits illégaux vers des marchés lucratifs. Elle vise à protéger les espèces menacées et en voie de disparation, à soutenir la biodiversité et à préserver les richesses de la nature pour les générations futures.

« J’espère de tout cœur que de nombreux autres transporteurs aériens suivront l’exemple », a déclaré Jane Goodall.


(Capture d'écran)


« C’est là ce qu’il convient de faire »

Le président et chef de la direction d’Air Canada, Michael Rousseau, comptait aussi parmi les participants du forum.

« Les mesures telles que la prévention du commerce illégal d’espèces sauvages et des problèmes plus généraux de développement durable seront des facteurs déterminants de réussite commune après la pandémie », a-t-il déclaré.

« Je suis fier qu’Air Canada ait depuis longtemps reconnu la chose, car c’est là ce qu’il convient de faire, et nous avons agi en conséquence. Dans le cadre de notre transformation sur 10 ans, nous avons fait de la responsabilité sociale de l’entreprise un élément central de la prise de décisions », a conclu M. Rousseau.

Pour en savoir plus sur les efforts d’Air Canada pour réduire son empreinte écologique, cliquer ici.





Tenez-vous à jour de toute l’actualité du voyage : abonnez-vous à PAX !


Indicateur