Air Canada protège-t-elle les «commissions» des agents ou leur «rémunération» ?


Air Canada protège-t-elle les «commissions» des agents ou leur «rémunération» ?
Le président de l’Association, Moscou Côté.

Dans un message publié aujourd’hui (16 avril), l’AAVQ indique suivre de près certaines situations liées aux remboursements des clients d’Air Canada et de Vacances Air Canada.

« L’esprit de l'aide fédérale est de protéger la "rémunération" des agences, mais le mot "commission" semble porter à confusion », indique d’entrée de jeu le président de l’Association, Moscou Côté.

LIRE PLUS – Considérant la «survie» des agences assurée, l’AAVQ prépare maintenant leur «relance» 

Billets consolidateurs nets

L’une des questions touche les billets nets achetés par l’entremise des consolidateurs. L’AAVQ indique avoir appris qu’Air Canada ne considère pas devoir protéger la rémunération de l'agence dans ces situations, puisqu'il ne s'agit pas de commissions dans le sens strict du terme.

L’AAVQ ne partage pas ce point de vue.

« Cette situation n'est pas le choix des consolidateurs, mais celle du transporteur », explique Moscou Côté.

Il ajoute que l’AAVQ travaille présentement à résoudre cette situation de concert avec l’ATOQ.

« Nous croyons pouvoir vous revenir avec des nouvelles bientôt »

Autres situations

L’AAVQ s’intéresse aussi aux forfaits de VAC payés au net, mais qui incluaient une commission (par exemple, si le client a payé par chèque). Dans ces cas, l’AAVQ se dit confiante que la rémunération des agences sera protégée. Toutefois…

« Nous cherchons à obtenir que la commission habituelle, et non un 5 % arbitraire, soit le montant protégé. »

Le président de l’AAVQ indique que des représentations ont lieu à ce sujet auprès d’Air Canada et qu’elles semblent « avancer de façon favorable ». L’AAVQ fournira plus d’information dès que possible.

Par ailleurs, pour ce qui est des forfaits qui ont une composante Air Canada, mais qui ne sont pas des forfaits de VAC, l’AAVQ avance qu’ils devront vraisemblablement faire l'objet d'une réclamation au FICAV.

« Mais nous vous reviendrons avec cela également », précise Moscou Côté.

« Attendez quelques jours »

La recommandation de l’AAVQ ?

Étant donné que la situation continue d’évoluer et qu’il y a de nombreux cas d'exception, les agences ne devraient traiter, pour l’instant, que les dossiers simples de remboursement – ceux pour lesquels les règles sont déjà claires.

« Mais attendez quelques jours pour toutes les autres demandes », conclut Moscou Côté.



Tenez-vous à jour de toute l’actualité du voyage : abonnez-vous à PAX !



Indicateur