ACTA : «La prolongation de la PCRE et de l’AE est bien accueillie, mais ça ne suffit pas»

  • Autre
  •   23-02-2021  18:36
  •   Pax Global Media

ACTA : «La prolongation de la PCRE et de l’AE est bien accueillie, mais ça ne suffit pas»
Wendy Paradis, présidente de l'ACTA.
Pax Global Media

L’ACTA était ravie d’entendre le premier ministre annoncer vendredi dernier que la PCRE sera prolongée de 12 semaines additionnelles, ce qui aidera grandement les conseillers en voyages indépendants, tout comme l’AE qu’on prolongera de 24 semaines additionnelles.

« La prolongation de la PCRE ne demande qu’un changement dans le règlement, alors que pour prolonger l’AE, on doit modifier la loi, un processus légèrement plus complexe », relève l’Association.

Quoi qu’il en soit, « ça ne suffit pas », lance l’ACTA, en précisant que la solvabilité des agences et des conseillers en voyages représente actuellement sa « priorité numéro un – et le point de mire de tous ses efforts de lobbying et de défense ».

L’ACTA souligne que les nombreuses nouvelles restrictions et exigences adoptées par le gouvernement fédéral ont retardé davantage la reprise de l'industrie; elles ont même totalement interrompu les voyages pour l’instant.

« Le message que nous adressons au gouvernement est simple et sans détour : notre industrie a besoin d’aide maintenant et pendant encore longtemps », déclare Wendy Paradis, présidente de l'ACTA.

L’ACTA rappelle avoir soulevé le besoin de prolonger la PCRE lors de toutes ses réunions avec le gouvernement fédéral.

« Nous sommes conscients que pour plusieurs agents de voyages indépendants, il s’agit maintenant de l'unique source de revenus », indique Mme Paradis

La PCRE jusqu’au 30 septembre

L’ACTA souhaite donc que le gouvernement prolonge la PCRE et les autres formes d’aide au moins jusqu’au 30 septembre.

« Compte tenu de toutes les restrictions en place dans le domaine du voyage et du délai de reprise lorsqu’on les aura assouplies, l'ACTA continuera de défendre activement les agents de voyages indépendants afin que la PCRE se poursuive jusqu’au 30 septembre 2021 ou jusqu’à 90 jours après qu’on les ait assouplies », déclare Wendy Paradis.

L’ACTA encourage également le gouvernement à offrir le plus grand nombre possible de programmes d’aide financière au plus grand nombre possible d'agences de voyages et d'agents de voyages indépendants. 

« Trop d'agences de voyages, de conseillers en voyages et d'agents de voyages indépendants s’insurgent contre la bureaucratie et les obstacles. La situation financière dans notre industrie est grave et notre industrie devrait avoir droit au maximum offert en vertu de tous les programmes d’aide. »

Le plan de relance de l’ACTA



L’ACTA vient de finaliser son plan de relance de l'industrie du tourisme et du voyage pour 2021. L’Association a préparé ce document en étroite collaboration avec la Coalition des entreprises les plus touchées pour s’assurer de produire un impact maximal. 

L’ACTA a présenté son plan au gouvernement fédéral dans le cadre du processus de planification budgétaire. Le document a ainsi été acheminé la semaine dernière aux principaux ministères avec lesquels l’ACTA collabore.

La présentation est un plan en 7 points axé sur autant de priorités :

  • Prolongation des programmes de la Prestation canadienne de la relance économique (PCRE) et de l'assurance-emploi (AE)
  • Aide devant couvrir le rappel des commissions
  • Augmentation et prolongation de la Subvention salariale d’urgence du Canada (SSUC)
  • Modification et prolongation de la Subvention d'urgence du Canada pour le loyer (SUCL)
  • Mesures ayant pour but d’assurer que le Programme de crédit pour les secteurs très touchés (PCSTT) et d’autres programmes d’aide, comme le Fonds d'aide et de relance régionale (FARR) et les Prêts sans intérêt du Compte d’urgence pour les entreprises canadiennes (CUEC) fonctionnent pour toutes les entreprises les plus « durement touchées », incluant les agents de voyages indépendants qui travaillent à partir de leur domicile.
  • Collaborer avec l'industrie afin d’établir des critères clairs pour rouvrir nos frontières et assouplir les restrictions imposées aux voyageurs par un dépistage rapide et en offrant des options de documentation sur les vaccins afin de réduire ou éliminer la quarantaine de 14 jours.
  • Encourager les gens à voyager en leur offrant des crédits d’impôt et faire la promotion des conseillers en voyages.

Webinaire en français le 4 mars

Le prochain webinaire de l'ACTA portera sur le plaidoyer, les programmes provinciaux et le redémarrage. Il sera présenté en anglais le 2 mars et en français le 4 mars. On s’inscrit en cliquant ici.


Indicateur