Mercredi,  30 septembre 2020  14:49

Ottawa se montre très prudent sur la question des voyages internationaux


Ottawa se montre très prudent sur la question des voyages internationaux
Le premier ministre Justin Trudeau (CBC News).
Michael Pihach

Michael Pihach est un acteur actif de l'industrie des médias au Canada depuis plus de 10 ans. Il a débuté sa carrière en tant que journaliste et éditeur pour diverses publications, telles que le Toronto Xtra! et les magazines IN, ainsi que le magazine 2B à Montréal.

Le premier ministre Justin Trudeau s'est dit « très, très prudent » quant au moment et la façon dont le Canada commencera à rouvrir ses frontières internationales.

S'exprimant lors de sa conférence de presse quotidienne à Ottawa le lundi 22 juin, Justin Trudeau a reconnu qu'il y a des opérateurs touristiques et des compagnies aériennes qui « aimeraient que nous puissions faire venir des touristes et permettre aux gens de venir au Canada ».

LIRE PLUS : « Il est temps de rouvrir le Canada aux déplacements par avion ! »

«Mais ils doivent comprendre, si nous avançons trop rapidement et si nous ne sommes pas absolument certains de ce que nous faisons à chaque étape, nous courons le risque d'entrer dans une deuxième vague d'infection comme nous le voyons dans certains endroits dans le monde », a déclaré Justin Trudeau, notant qu'un tel résultat ferait reculer l'économie et replacerait tout le monde dans une situation de blocage.

« Personne ne veut ça », a déclaré Justin Trudeau, reconnaissant que c'est une décision qui peut être difficile pour certaines personnes.

le PM n'a pas révélé de date exacte à laquelle le Canada pourrait rouvrir ses portes à l'étranger.

Ses commentaires interviennent près d'une semaine après avoir annoncé que la frontière canado-américaine resterait fermée aux voyages non essentiels jusqu'au 21 juillet, prolongeant ainsi la commande de 30 jours.

LIRE PLUS : La frontière canado-américaine restera fermée jusqu'au 21 juillet, la PCU prolongée de 8 semaines

« Il s'agit d'une décision importante qui assurera la sécurité des gens des deux pays », a déclaré Trudeau mardi dernier (16 juin).

L'accord de fermeture temporaire de la frontière canado-américaine remonte au 20 mars, lorsque les deux pays ont décidé d'arrêter la propagation de la COVID-19.

Depuis lors, la frontière peut être traversé pour les activités commerciales, par les travailleurs et marchandises jugés essentiels.

Cependant, plus tôt ce mois-ci, le gouvernement a révélé qu'il autoriserait maintenant certains membres de la famille séparés par des restrictions temporaires de voyage à traverser la frontière au Canada.

Entre-temps, certains des premiers ministres du Canada se sont opposés à la réouverture prochaine des frontières internationales du Canada.

Le premier ministre de l'Ontario, Doug Ford, a déclaré aux médias le 8 mai qu'il avait des inquiétudes, déclarant : 

« Je ne veux pas que ces frontières soient ouvertes ».

Indicateur