Vendredi,  26 février 2021  17:01

86 % des Canadiens approuvent les nouvelles restrictions aux voyages


86 % des Canadiens approuvent les nouvelles restrictions aux voyages
Source : Léger

Les nouvelles restrictions sur les voyages annoncées vendredi dernier par le gouvernement Trudeau ont eu beau semer la consternation chez professionnels de l’industrie, elles recueillent un fort taux d’approbation dans la population en général. C'est ce que démontre un sondage réalisé du 29 au 31 janvier par Léger en collaboration avec La Presse canadienne, pour le compte de l’Association d’études canadiennes.

En effet, pas moins de 86 % des 1559 Canadiens interrogés se disent « en accord avec les nouvelles mesures de sécurité pour les voyageurs qui viennent ou reviennent au Canada ».

Ceux qui sont en désaccord représentent 10 %, tandis que 4 % ne savent pas.

Chez les Québécois, le taux d’approbation est même plus élevé – 91 % –, alors que 7 % désapprouvent les nouvelles mesures et que 2 % n’ont pas d’opinion.

Notons que les Québécois sont, avec les habitants des provinces de l’Atlantique, ceux qui sont le plus d’accord avec les nouvelles mesures. Il est tentant d’y voir un effet des revendications maintes fois exprimées par le gouvernement du Québec ainsi que des nombreux reportages sur les voyages diffusés dans les médias grand public.

C’est en Alberta que le taux d’approbation est le moins élevé (atteignant quand même 76 %).

Variations selon l’âge

Si on répartit les participants au sondage en fonction de leur âge, on constate que plus on est âgé, plus on tend à approuver les nouvelles restrictions.

En effet, le taux d’approbation atteint 81 % chez les répondants âgés de 18 à 34 ans. Il grimpe faiblement à 83 % chez les gens de 35 à 54 ans; et il bondit à 92 % chez les personnes âgées de 55 ans et plus.

Variations selon le milieu de vie

Si on répartit plutôt les répondants en fonction de l’endroit où ils vivent – en ville, en banlieue ou en milieu rural –, on ne constate pas de variation importante du taux d’approbation – à 85 %, 86 % et 87 %, respectivement.

Totalement interdire les voyages internationaux ?

La firme Léger a aussi demandé aux Canadiens s’ils pensent que le gouvernement « devrait interdire les voyages internationaux jusqu'à ce qu'il y ait plusieurs jours consécutifs de réduction du nombre de cas COVID-19 » ?

Cette proposition (qui demeure strictement hypothétique actuellement) a globalement recueilli 87 % de réponses positives au Canada.

Au Québec, ce sont 89 % des gens qui répondent oui, soit un peu moins qu’en Ontario (90 %), mais nettement plus qu’en Alberta (78 %).

Là encore, les personnes plus âgées appuient plus massivement la proposition (91 % des 55 ans et plus) que les plus jeunes (83 % des 35-54 ans), alors que le milieu de vie entraîne peu de variations dans les réponses.

Le pire de la crise devant ou derrière ?

Le sondage de Léger comportait aussi plusieurs questions qui n’étaient pas directement liées aux voyages, mais dont les réponses sont susceptibles d’intéresser les gens de l’industrie.

Par exemple : le pire de la crise est-il devant nous ? Derrière nous ? Ou sommes-nous en plein dedans ?

Il appert que la majorité des Canadiens (52 %) et des Québécois (58 %) croient que "nous vivons actuellement le pire de la crise". Les optimistes, qui croient que "le pire de la crise est derrière nous", représentent 13 % des Canadiens et 14 % des Québécois. Les plus pessimistes, qui pensent que "le pire de la crise est encore à venir", représentent 21 % des Canadiens et  20 % des Québécois.

La peur d’attraper le virus

Pas moins de 60 % des Canadiens (mais seulement 52 % des Québécois) ont peur de contracter le virus de la COVID-19. Quelque 18 % des Canadiens (14 % des Québécois) ont même très peur.

Parallèlement, 37 % des Canadiens (44 % des Québécois) disent ne pas avoir peur. 11 % des Canadiens (10 % des Québécois) disent même ne pas avoir peur du tout.

Parmi les participants au sondage, 2 % ont révélé avoir déjà contracté le virus ou y avoir été exposé.

Et le vaccin ?

Le sondage de Léger démontre que 70 % des Canadiens (et 73 % des Québécois) ont l’intention de se faire vacciner lorsqu'un vaccin contre la COVID-19 approuvé par Santé Canada sera disponible pour la population et qu'il sera gratuit. L’intention atteint 81 % chez les 55 ans et plus, contre 62 % chez les 35-54 ans.

Toutefois, seulement 43 % des Canadiens prévoient de prendre le premier vaccin dès qu'il est disponible; 32 % disant préférer attendre que d’autres vaccins soient disponibles.

Seulement 9 % des Canadiens (et 7 % des Québécois) disent croire que « les vaccins sont dangereux et qu'ils ne doivent pas être pris ou administrés ». À cet égard, les plus jeunes (de 18 à 54 ans) se montrent nettement plus méfiants (11 %) que les plus âgés (55 ans et plus : 5 %).


LIRE PLUS – Trudeau : les restrictions de voyage seront en place « aussi longtemps que nécessaire »  

LIRE PLUS – Quarantaine à l’hôtel : « Soyez prêts pour le 4 février », dit le ministre Alghabra  

LIRE PLUS – L’exigence de la quarantaine à l’hôtel commencera « dans les semaines à venir » 

LIRE PLUS – Nouvelles restrictions : si Ottawa aide les transporteurs, il faut qu’il aide aussi les agences, plaide l’ACTA 

LIRE PLUS – Nouvelles restrictions : « notre priorité numéro 1, c’est les clients », dit l’AAVQ 

LIRE PLUS – Nouvelles restrictions aux voyages : comment s’ajustent les transporteurs 

LIRE PLUS – Les vols vers les destinations soleil suspendus jusqu’au 30 avril et un début de quarantaine à l’hôtel 

LIRE PLUS – Nouvelles restrictions aux voyages : « d’excellentes nouvelles », selon Québec   

LIRE PLUS – Nouvelles restrictions aux voyages : « Notre industrie a été fermée », réagit l’ACTA

Indicateur