« Vos agents ne retiennent pas votre argent en otage »


« Vos agents ne retiennent pas votre argent en otage »

À l’occasion de la journée de l’agent de voyages (le mercredi 6 mai), Pascal Chalmel (Espace Vacances) a diffusé sur les réseaux sociaux une lettre ouverte à ses « chers clients et les autres qui le deviendront peut-être un jour ».

La lettre s’adressait plus particulièrement aux clients « qui ont des doutes concernant les crédits voyage », notamment dans la foulée du passage à TVA de l’avocate d’Option consommateurs, opposée aux crédits voyage. Sur un ton ironique, M. Chalmel invitait même ces clients sceptiques à contacter directement ladite avocate ou TVA « qui ont l’air mieux informés [sur les crédits voyage] que nous, les conseillers en voyages ».

Avec l’aimable autorisation de M. Chalmel, nous reproduisons ici quelques extraits de sa lettre.

LIRE PLUS - Crédits voyage : l’AAVQ réplique à Option consommateurs

LIRE PLUS - Entretien avec l'avocate d'Option consommateurs : «Les crédits sont discutables, peu importe qui les offre»


Notre situation depuis 2 mois est telle qu'on a l'impression d'être à un jeu où c'est à celui qui lancera le fardeau le plus loin possible.

Un peu tanné de tous ces reportages qui démontrent que NOUS LES AGENTS nous portons l'odieux de la cause.

L'assurance voyage envoie la balle à l'OPC. L'OPC envoie la balle à l'assureur. L'assurance de la carte de carte de crédit ne couvre plus et demande de voir avec l'OPC. Et le fournisseur offre à nos clients des crédits voyages 24 mois.

Mais apparemment, TVA et cette avocate ont une solution que, je le répète en agence, nous n'avons pas. Nous suivons les directives du fournisseur et de l'OPC qui n'a jamais réellement statué sur les crédits [pour] futurs voyages.

J'ai ma clientèle à coeur depuis très longtemps et votre bonheur est ma priorité, et ce, depuis 2003!

Malheureusement, nous sommes un maillon de la chaîne à qui on remet une tâche bien délicate, soit celle de vous aviser qu'il nous est impossible de vous rembourser, car l'argent (comme l'indique votre carte de crédit) est automatiquement pris par le fournisseur lors de l'achat.

Bref, sachez que VOS AGENTS DE VOYAGES, qui depuis 2 mois font du bénévolat et sont sans travail, sont unanimement pris dans un tourbillon auquel ils n'ont aucun pouvoir et surtout [qu’ils] NE RETIENNENT PAS VOS ARGENTS EN OTAGE.

Indicateur