Vacances à temps partagé : attention aux mirages !


Vacances à temps partagé : attention aux mirages !
Serge Abel-Normandin

Au début de la vingtaine, Serge Abel-Normandin a interrompu ses études en journalisme pour explorer l’Europe durant sept mois. Peu après ce premier vrai voyage, il a fait ses débuts dans un magazine de l’industrie, combinant ainsi deux grandes passions. Depuis, il ne se lasse pas d’observer l’évolution d’un domaine fascinant, dont il se sent privilégié de faire partie.

Trop de consommateurs cèdent encore au chant des sirènes des promoteurs de vacances à temps partagé. L’OPC a beau mettre les consommateurs en garde, année après année, contre les dangers du time-sharing, tout le monde ne lit pas nécessairement les communiqués de l’Office. Mais puisque les images valent des milliers de mots, le message circulera peut-être mieux grâce à cette petite vidéo d’Option consommateurs. À partager !

Le message de 53 secondes, disons-le, est exactement le même que celui répété depuis des années par l’OPC. L’Office a d’ailleurs soutenu financièrement l’initiative de l’association sans but lucratif dédiée à la défense des droits des consommateurs :

« C’est presque trop beau pour être vrai : on vous annonce que vous êtes l’heureux gagnant d’un séjour! En échange, on vous demande simplement de participer à une séance d’information. Méfiez-vous! Il est probable qu’on tentera de vous convaincre de signer un contrat vous permettant d’obtenir, pendant plusieurs années, des séjours ou des croisières dans divers lieux de villégiature… »

Avec tout ce que cela implique potentiellement de « vente sous pression, représentations trompeuses, frais qui se multiplient… ». Vous connaissez la chanson!

Bref, si c’est trop beau pour être vrai, c’est que ce n’est probablement pas vrai !

Indicateur