Dimanche,  19 septembre 2021  11:06

Quand une agente se découvre (et décide d’exploiter) une deuxième passion !


Quand une agente se découvre (et décide d’exploiter) une deuxième passion !
Patricia Corcos

Avant toute chose, Patricia Corcos est la présidente de Club Voyages Selectour, une agence bien connue du Village Monkland, dans le quartier de Notre-Dame-de-Grâce, à Montréal.

Le voyage demeure sa première passion.

Toutefois, les chamboulements entraînés par la COVID ces derniers mois ont permis à Patricia Corcos de se découvrir une deuxième passion, presque aussi forte – et compatible avec la première !

C’est ainsi qu’est né l’Espace Rêveur, une galerie-boutique intégrée à même son agence !



LIRE PLUS – Quand une agence transforme un problème en solution : Voyages Action se lance dans le coworking 

D’agente de voyages à galeriste

« Au début de la crise, on a vraiment été débordés. Mais après, quand la première tempête est passée, j’ai eu peur de me retrouver à ne rien faire. J’ai aussi senti le besoin de m’occuper l’esprit autrement », raconte-t-elle.

L’occasion s’est présentée quand une de ses clientes, qui se trouve à être une créatrice de talent, lui a confié chercher un endroit pour exposer ses œuvres. Pour lui rendre service, Patricia Corcos lui a accordé un petit espace, voyant là une façon d’égayer ses locaux un peu tristounets.

Ravie, la cliente-artiste a eu tôt fait de partager son bonheur avec d’autres créateurs de sa connaissance… qui ont à leur tour contacté l’agente ! De fil en aiguille, Patricia Corcos est ainsi devenue galeriste, presque sans s’en rendre compte !

« Ça s’est fait tout naturellement », résume celle qui expose désormais les œuvres d'une trentaine de créateurs.

Ces derniers confient leurs toiles, illustrations, céramiques, bijoux, bougies, savons, livres, etc. en consigne à l’agence-galerie-boutique, moyennant de modiques frais de gestion.  



Une source de bonheur

« Ça rend mon cœur joyeux de travailler avec ces artistes et artisans. Ce sont des gens très attachants. Ils me remercient tout le temps. Je leur réponds que c’est à moi de les remercier. Car pour moi, c’est presque une thérapie. Ça me déconnecte du quotidien souvent sombre, ces temps-ci; ça m’amène beaucoup de bonheur ! »

Patricia Corcos privilégie les œuvres qui évoquent les voyages, d’une façon ou d’une autre. Elle considère qu’il y a plein d’affinités entre le monde des arts et le monde du voyage.

« Ce sont des univers qui se rejoignent facilement », dit-elle.

Le slogan utilisé par Patricia Corcos pour promouvoir son Espace Rêveur est d’ailleurs « l’art de voyager »…



Un nouvel achalandage

La nouvelle vocation de l’agence n’est pas passée inaperçue dans le quartier résidentiel où elle se trouve.

« Même si l’agence est là depuis de nombreuses années, on dirait les gens posent un nouveau regard sur elle; qu’ils la redécouvrent. Ça renforce les liens de l’agence avec sa communauté et ça crée un nouvel achalandage. Par ricochet, je noue de nouveaux contacts, je recueille des noms, des courriels… »

« En tant qu’entrepreneurs, on a toujours cette crainte d’être oubliés. La boutique me permet de rester présente dans la tête des gens ! »

Cela dit, Patricia Corcos n’envisage pas du tout de devenir galeriste à temps plein.

« Je ne crois pas que je ne pourrais vivre que de ça. Je vois cela comme un complément, qui s’assortit très bien à la mission de mon agence. »

Et quand la pandémie sera (enfin) chose du passé, qu’arrivera-t-il à l’Espace Rêveur ?

« Si vous m’aviez posé la question au tout début, je vous aurais certainement répondu que c’était temporaire. Mais maintenant, plus j’y pense, plus je trouve que ça crée une expérience intéressante, pour moi comme pour mes clients... »

Chose sûre : Patricia Corcos demeure confiante en l’avenir du voyage.

« Mais en attendant, je voyage autrement », conclut-elle.


Indicateur