Quand des députés conservateurs albertains se portent à votre défense…


Quand des députés conservateurs albertains se portent à votre défense…
Jag Sahota et James Cumming.

Vous hésitez à contacter votre député pour l’informer de l’impasse dans laquelle vous vous trouvez – comme l’AAVQ et l’ACTA vous le demandent ? Pourtant, il arrive que ces messages fassent leur chemin !

LIRE PLUS – Lettre d’une conseillère au premier ministre Legault  

Ainsi, après avoir été sensibilisé par une agence de sa circonscription (Edmonton Centre), le député conservateur James Cumming a interpellé le gouvernement lors de période de questions à la Chambre des communes, vendredi dernier (20 novembre).

L’essentiel de son message :

« Si le gouvernement envisage des mesures de soutien pour les compagnies aériennes, les agents de voyage ne devraient pas en payer les frais. »

Un exemple : Paull Travel

Mais avant d’en arrriver là, James Cumming a pris soin d’expliquer à la présidente de l’Assemblée que « les agents de voyages travaillent dur et ils peinent à joindre les deux bouts ».

Pour illustrer son propos, il a donné un exemple.

« Dans ma circonscription, l'entreprise Paull Travel offre des services de voyage depuis plus de 30 ans. [Pourtant, l’agence] se retrouve dans une situation impossible, même après avoir travaillé avec dévouement pendant des dizaines d'années [et] la seule option est de mettre la clé sous la porte indéfiniment », a raconté le député.

James Cumming a ajouté que beaucoup d'agences de voyages ont subi une perte de plus de 90 % de leurs revenus, et ce, non seulement à cause de la pandémie, mais aussi…

« À cause de l'incapacité du gouvernement à fournir des tests de dépistage rapide aux Canadiens et des mesures d'aide cruellement attendue par les compagnies aériennes. »

Revenant sur le cas de l’agence Paull Travel, le député a même abordé la délicate question des rappels de commission !

« Paull Travel a fait tout son possible pour maintenir les emplois de ses 13 employées, toutes des femmes, dont pour certaines cet emploi est le gagne-pain principal de leur famille. Cependant, quand les produits vendus sont remboursés, les commissions doivent être retournées… »

James Cumming a reconnu que les voyageurs se sont retrouvés dans une situation très pénible à cause de cette pandémie que personne n'a vu venir. Mais la situation des agents de voyages n’est pas moins pénible et ils « ne devraient pas en payer les frais », a-t-il conclu.

Protéger les agentes

Un peu plus tard, le même jour, une collègue de James Cumming, la députée conservatrice Jag Sahota (Calgary, Skyview) s’est aussi inquiétée de l'état des agences de voyages – et plus particulièrement des agentes de voyages.

« Plus de 82 % des agents de voyage sont des femmes, dont le revenu est entièrement lié à la commission qui leur revient lorsqu'elles vendent des billets d'avion et des forfaits de vacances à leurs clients. Le problème, c'est que lorsqu'un transporteur aérien rembourse un client, il reprend automatiquement la commission qui avait été versée à l'agent », a-t-elle déclaré.

C’était le préambule de sa question :

« L'exploitation d'une petite entreprise n'est pas une mince affaire. Puisque la majorité des travailleurs de cette industrie sont des femmes, est-ce que la ministre des Femmes et de l’Égalité des genres veillera à ce que tout plan de sauvetage de l'industrie aérienne protège ces Canadiennes ? »

« Nous entendons la voix des agents »

La réponse du gouvernement libéral n’est pas venue de ladite ministre, mais plutôt du secrétaire parlementaire du ministre des Transports. Chris Bittle.

« Nous sommes conscients de la frustration qu'éprouvent de nombreux consommateurs et nous entendons la voix des agents de voyage partout au pays. C'est un problème important. Voilà pourquoi nous collaborons avec toutes les parties intéressées pour trouver une solution. Nous continuerons de soutenir les Canadiens... »

Rien de très concret, certes... Mais au moins la reconnaissance du problème et l’engagement à rechercher une solution !

Notons que, dans sa réponse, Chris Bittle a aussi souligné que le gouvernement s’attend toujours « à ce que les transporteurs aériens fassent tout en leur pouvoir pour indemniser leurs clients ».

« Le gouvernement continue de déployer tous les efforts pour garder les Canadiens de toutes les régions du pays connectés tandis que nous rebâtissons l'économie », a-t-il conclu.

Indicateur