Nouveaux associés, nouvelles divisions, recrues de calibre… Club Voyages Marinair ajoute des cordes à son arc


Nouveaux associés, nouvelles divisions, recrues de calibre… Club Voyages Marinair ajoute des cordes à son arc

Le 19 octobre dernier, Club Voyages Marinair réunissait les membres de son équipe et les représentants de 26 de ses plus importants fournisseurs au Myo Club à Laval. À peu près tout le monde qui compte était là !

Si le but premier de la directrice, Louise Ouellet, était de lever son chapeau à ses partenaires au sortir de la pandémie, elle voulait aussi leur présenter les nouvelles ambitions de son entreprise. Il faut savoir, en effet, que CVM vient d’ajouter plusieurs cordes à son arc !


Plus forte que jamais après l’épreuve

Bien sûr, comme tous les acteurs du tourisme-voyage, Club Voyages Marinair a peiné à surmonter « la plus grande crise jamais vécue dans notre industrie ».

« Nous aurions définitivement préféré ne jamais avoir eu à vivre cette pandémie », a déclaré Louise Ouellet à ses convives, lors de la « Soirée fournisseurs ».

Néanmoins, l’épreuve n’a pas eu que du mauvais puisqu’elle a obligé la patronne de CVM à prendre du recul et à amorcer une saine réflexion.

« Je me suis battue pour mes clients, mes employés, mon entreprise... pour en ressortir aujourd’hui plus forte que jamais », a lancé Mme Ouellet.

Annie Préseault aux croisières et Caroline Monaco aux groupes corpos

Mais si CVM est « plus forte que jamais », elle est aussi un peu différente ! La directrice explique que la croissance de l'agence reposera désormais sur trois volets.

Naturellement, CVM entend poursuivre sur sa lancée avec le volet loisir qui lui réussit si bien depuis 30 ans. Mais en plus, l’agence entend aussi développer considérablement le volet des croisières ainsi que celui des groupes corporatifs.

Dans cette optique, Louise Ouellet a intégré deux recrues de haut calibre à son équipe, soit Annie Préseault, qui agira à titre de directrice du département croisières, et Caroline Monaco, à qui reviendra la responsabilité du développement des groupes corporatifs.

Annie Préseault est une figure bien connue dans l’industrie. Elle a notamment travaillé comme directrice commerciale chez Celebrity Cruises et, plus récemment, comme directrice adjointe – produits croisières chez Voyages Traditours. Quant à Caroline Monaco, son parcours dans l’industrie est également bien rempli, avec notamment des expériences chez Voyages Laurier Du Vallon, Voyages Orientation, Voyages Vision 2000 et American Express Voyages d’affaires (pendant dix ans).


De gauche à droite : Louise Ouellet, Annie Préseault et Caroline Monaco.

De nouveaux associés pour asseoir la pérennité de CVM

Grâce à son équipe « qui commence à se reformer d’une façon des plus excitantes », Louise Ouellet estime être « dans un volet des plus positifs pour l’avenir », et ce, même si elle sait que « la situation est encore fragile ».

C'est justement pour assurer la pérennité de son entreprise que Louise Ouellet s’est entourée de nouveaux associés – qu'elle qualifie d'ailleurs de « très solides ». Lors de la « Soirée fournisseurs », les convives ont ainsi pu faire connaissance avec Philippe Chapdelaine, Vincent Déry, Julie Métivier, Alex Parent et Pierre-Luc Gareau.

Si aucun des nouveaux administrateurs n’émane véritablement de l’industrie, Pierre-Luc Gareau n’y est pas totalement étranger, puisqu’il est le fils de Louise Ouellet.

« Pierre-Luc joue un rôle très important dans les décisions de CVM depuis déjà plusieurs années. Il m’a aussi apporté un support vital dans ma survie morale et financière depuis le début de la pandémie », a témoigné Mme Ouellet, devant ses invités.

Résolument optimiste

Évidemment, la DG de Club Voyages Marinair a tenu à saluer publiquement les membres de son équipe, les remerciant d’être toujours à ses côtés depuis autant d’années. 

« C’est grâce à vous toutes que notre agence est aussi respectée de notre clientèle et nos fournisseurs », a-t-elle déclaré à l’intention de Chantal Rochon, Jolyne Grondin, Brigitte Meslage et Marie-Josée Potvin.

Certes, comme toutes les agences, CVM aimerait augmenter ses effectifs, alors que les affaires roulent comme jamais. Mais comme pour toutes les agences, cela semble relever de la mission impossible…

Malgré l'ampleur de ce défi – et de tous les autres défis ! –, Louise Ouellet ne se montre nullement découragée. Bien au contraire, elle préfère s’afficher comme résolument optimiste :

« Nous sommes très excités, pleins d’énergie, prêts à reprendre notre place dans le marché. Et nous sommes bien partis ! » conclut-elle.








Pour toute l’actualité du voyage : abonnez-vous à PAX. Suivez-nous sur FacebookLinkedIn et Twitter.



Indicateur