Dimanche,  5 décembre 2021  18:13

Isabelle St-Amand devient présidente du conseil de l’ACTA au Québec


Isabelle St-Amand devient présidente du conseil de l’ACTA au Québec

À la suite du retrait d’André Desmarais, la propriétaire et fondatrice de l’agence Espace Voyages, Isabelle St-Amand, vient d’être désignée comme présidente du conseil régional de l’ACTA au Québec.

Officiellement, elle agira comme présidente par intérim d’ici à ce que l’ACTA officialise sa nomination au début de 2021. Mme St-Amand était déjà membre du conseil de l’ACTA au Québec.

Elle était aussi perçue comme une figure prometteuse au sein de l’ACTA. En juin 2019, l’Association lui avait d’ailleurs accordé le prix intitulé Tomorrow’s Leader Award (remis à un décideur de moins de 40 ans).

LIRE PLUS – Tomorrow’s Leader Award : Isabelle St-Amand couronnée par l’ACTA ! 

Sous le signe de la collaboration

En entrevue avec PAX, Isabelle St-Amand explique qu’elle entend inscrire sa présidence sous le signe de la collaboration – y compris avec l’autre association présente au Québec : l’AAVQ

« C’est très clair pour moi : ça ne sert à rien de faire bande à part et de se livrer à des guerres de clochers. On fait la même chose. On livre le même combat. On défend les mêmes intérêts, pour les mêmes gens. Si on ne fait pas front commun, on gaspille des énergies. Et dans le contexte actuel, on n’a pas le luxe de gaspiller des énergies. Personne n’y gagne ! »

Isabelle St-Amand ajoute que, malgré son nouveau titre de présidente du conseil de l’ACTA au Québec, sa première loyauté ne va pas à une association ou à une autre…

« D’abord et avant tout, ma loyauté va aux agents de voyages. C’est leur cause qui me tient à cœur. C’est ça que je veux faire avancer ! »

L’union fait la force

Isabelle St-Amand indique qu’elle est une fière membre de l’AAVQ, en même temps qu'elle est présidente du conseil régional de l’ACTA au Québec. Elle a même posé sa candidature pour faire partie du comité de la professionnalisation de l’AAVQ !

« J’espère qu’ils vont m’accepter. Moi, je ne vois pas de contradiction. Même que je ne vois pas pourquoi l’AAVQ ne serait pas membre de l’ACTA ! » lance-t-elle.

Du reste, selon Isabelle St-Amand, l’agent ou le conseiller moyen se préoccupe très peu des querelles actuelles ou passées des associations...

« Eux, ce qu’ils veulent, c’est que ça bouge; que ça avance », dit-elle.

La première priorité d’Isabelle St-Amand sera, bien entendu, d’aider les agences de voyages à traverser la crise actuelle. Parallèlement, elle voudra se consacrer aux autres enjeux qui lui sont chers – et qui sont  chers à l’ACTA –, comme la professionnalisation et la reconnaissance des agents de voyages, leur formation, les relations avec les fournisseurs, la prévention de la fraude, etc.

« Je vais faire de mon mieux », promet-elle.

Isabelle St-Amand tient aussi à saluer le travail de son prédécesseur, André Desmarais.

« Je pense qu’il a très bien représenté les agents de voyages durant son mandat. C’est un homme d’une grande expérience et il va nous manquer. André m’a toutefois assuré de son soutien pour la période de transition et au-delà. J’en suis très contente. J’espère avoir la chance de le côtoyer encore longtemps ! »

Indicateur