Hébergement à temps partagé: l’OPC frappe deux fois !


Hébergement à temps partagé: l’OPC frappe deux fois !
Serge Abel-Normandin

Au début de la vingtaine, Serge Abel-Normandin a interrompu ses études en journalisme pour explorer l’Europe durant sept mois. Peu après ce premier vrai voyage, il a fait ses débuts dans un magazine de l’industrie, combinant ainsi deux grandes passions. Depuis, il ne se lasse pas d’observer l’évolution d’un domaine fascinant, dont il se sent privilégié de faire partie.

L’Office de la protection du consommateur vient d’annoncer la condamnation de deux entreprises donnant dans l’hébergement à temps partagé. De lourdes amendes ont été imposées à Tour Club 360 (et sa présidente) ainsi qu’à Destination Vacance Plus pour leurs douteux stratagèmes.

Prétexte d’un tirage

L’Office reprochait à la première entreprise (qui fait aussi affaire sous le nom de O Tour du Monde) d’avoir utilisé le prétexte d’un tirage pour solliciter la signature de contrats d’hébergement en temps partagé.

En plus, Tour Club 360 avait passé sous silence des faits importants, comme l’existence de frais pour bénéficier du prix que des consommateurs avaient gagné, ainsi que l’obligation d’assister à une présentation de vente pour bénéficier de ce prix.

Les infractions ont été commises en juin et juillet 2016, à Terrebonne et à Montréal. L’entreprise a été condamnée à payer 15 000 $ d’amende et sa présidente, Johanne Carrière, à 2 778 $.

Promesse de billets d'avion à bon prix !

Dans le cas de Destination Vacance Plus, l’OPC lui reprochait d'avoir fait des représentations fausses ou trompeuses, en prétendant que les participants au réseau d'échange pouvaient bénéficier de billets d'avion à bon prix.

En outre, cette entreprise avait elle aussi passé sous silence un fait important, soit l'existence de frais pour bénéficier du certificat d'hébergement offert en prime ou pour participer au réseau d'échange.

Les infractions ont été commises à Laval, en mai et juin 2015, et à Montréal, en juin 2015. Destination Vacance Plus a été condamnée à payer 7 528 $ d'amende.

Indicateur