Vendredi,  6 décembre 2019  7:54

FlightHub épinglée par le Bureau de la concurrence


FlightHub épinglée par le Bureau de la concurrence
Serge Abel-Normandin

Au début de la vingtaine, Serge Abel-Normandin a interrompu ses études en journalisme pour explorer l’Europe durant sept mois. Peu après ce premier vrai voyage, il a fait ses débuts dans un magazine de l’industrie, combinant ainsi deux grandes passions. Depuis, il ne se lasse pas d’observer l’évolution d’un domaine fascinant, dont il se sent privilégié de faire partie.

Le Bureau de la concurrence a ouvert une enquête sur les pratiques commerciales de FlightHub Group. Il avance que l’entreprise qui se présente comme « un chef de file dans le domaine des voyages en ligne » aurait généré des millions de dollars de revenus grâce à des frais cachés relativement à des services liés aux vols, comme la sélection de sièges et l’annulation de vols.

LIRE PLUS : L’agence en ligne FlightHub s’agrandit à Montréal

Le Bureau indique avoir examiné des milliers de plaintes de consommateurs concernant les pratiques commerciales de flighthub.com et justfly.com. Plus tôt cette année, il a exécuté des mandats de perquisition au siège social de l’entreprise et a saisi des documents.

Le Bureau encourage fortement les consommateurs qui estiment avoir été induits en erreur lors de l’achat de billets d’avion en ligne à formuler une plainte en fournissant le plus de renseignements possible.

Mesures pour protéger les consommateurs

Déjà, le Bureau a pris des mesures pour « protéger les consommateurs contre les indications fausses ou trompeuses qui ont pour effet de facturer des frais cachés lors de la vente de billets d’avion ».

En effet, le Bureau a conclu un consentement temporaire avec FlightHub lui interdisant d’utiliser des pratiques commerciales fausses ou trompeuses sur flighthub.com et justfly.com.

Matthew Boswell, commissaire de la concurrence (à gauche) et Christopher Cave, chef de l'exploitation de FlightHub (à droite).

« Le consentement conclu aujourd’hui protège les consommateurs contre un dommage pendant que le Bureau poursuit son enquête », a déclaré le commissaire de la concurrence, Matthew Boswell.

Ce consentement demeurera en vigueur jusqu’à ce que l’enquête du Bureau mène à une entente avec FlightHub ou à une décision du Tribunal de la concurrence.

FlightHub collabore à l’enquête

Pour sa part, FlightHub souligne avoir offert sa collaboration au Bureau de la concurrence dès qu'elle a été mise au courant de son enquête et de ses préoccupations. L'entreprise affirme avoir déjà apporté des changements à ses plateformes pour répondre aux préoccupations.

FlightHub félicite même le Bureau de la concurrence pour faire la promotion de pratiques exemplaires dans le marché en ligne ! Du même souffle, l’entreprise assure « montrer la voie à suivre à l'échelle de l'industrie du voyage en ligne au Canada ».

« Notre volonté de conclure une entente de consentement temporaire avec le Bureau de la concurrence du Canada renforce notre engagement envers cet objectif », a déclaré Christopher Cave, chef de l'exploitation de FlightHub.

Rappelons que FlightHub annonçait récemment l’agrandissement de son siège social à Montréal. L'entreprise canadienne fondée par des entrepreneurs établis dans la métropole soulignait que cet agrandissement serait accompagné par la création de centaines de nouveaux postes.

Indicateur