En route vers un VED 2.0 !


En route vers un VED 2.0 !
Anick Dupuis, Richard Villeneuve et Louise Cofsky.
Serge Abel-Normandin

Au début de la vingtaine, Serge Abel-Normandin a interrompu ses études en journalisme pour explorer l’Europe durant sept mois. Peu après ce premier vrai voyage, il a fait ses débuts dans un magazine de l’industrie, combinant ainsi deux grandes passions. Depuis, il ne se lasse pas d’observer l’évolution d’un domaine fascinant, dont il se sent privilégié de faire partie.

Les membres de Voyages en direct associent spontanément leur marque à un gage de qualité. C’est normal. Du côté du grand public, qui est moins familier avec la marque, cette association est moins spontanée. C’est dommage...

Mais ça devrait changer grâce à la démarche de repositionnement entreprise par VED, en collaboration avec Bob Agence. Une démarche qui pourrait culminer par un changement de nom… Mais peut-être pas non plus ! La réflexion est en cours et toutes les options sont sur la table.

Quand on connaît Claudéric Saint-Amand (un ex VP de Transat aujourd’hui VP marketing expérientiel associé chez Bob Agence), on l’imagine aisément recommander à VED les avenues les plus audacieuses... Néanmoins, Richard Villeneuve et Anick Dupuis, respectivement président et vice-présidente de VED, n’entendent rien précipiter.

« La réflexion est amorcée avec Bob, mais il reste encore beaucoup de travail à faire. Pour ce qui est d’un changement de nom, on a eu des propositions. Plusieurs belles idées ont été lancées. Mais les enjeux entourant un tel changement sont nombreux. Et nous tenons à ce que nos membres se sentent impliqués dans le processus. Bref, on va faire quelque chose, c’est sûr. Mais il est encore trop tôt pour dire ce qu'on fera exactement », indiquait Richard Villeneuve.

Le processus devrait être terminé d’ici le prochain congrès de VED (qui prendra place en mer dans un an). Entre-temps, impossible de prédire si l’identité de VED changera un peu, beaucoup, passionnément… ou pas du tout !

Un « game changer »

N’allez toutefois pas croire que l’audace n’était pas invitée au congrès 2019 de VED. Richard Villeneuve a même évoqué un tournant majeur, « un game changer », susceptible de secouer ses membres ! De quoi s’agissait-il ?

« Quand j’ai parlé d’une nouvelle qui shakerait nos membres, je parlais du lancement prochain, très probable, d’un site grand public pour promouvoir et référencer nos agents en fonction de leurs spécialités et compétences », dit-il.

Avec ce site, VED entend permettre à ses membres de rivaliser avec les très grandes agences, qui sont toujours les premières affichées en ligne quand les consommateurs recherchent des voyages.

« Nous voulons que les consommateurs trouvent les agents VED rapidement et facilement ! Nous voulons faire valoir leurs qualifications, leurs certifications, leur expertise, leurs voyages… », expliquait Anick Dupuis.

Une cote qui pourrait secouer

Jusqu’ici, rien pour ébranler qui que ce soit : on peut même prédire que les membres VED approuveront unanimement cette idée.

Par contre, ce qui pourrait shaker certains d’entre eux, c’est que le futur site accolera fort probablement une cote aux agents en fonction de leurs compétences reconnues et de leurs spécialités.

Selon les dirigeants de VED, un tel système de rating s’impose logiquement, puisque tout le monde n’est pas expert dans tous les domaines. Comme on dit : être spécialiste de tout, c’est être spécialiste de rien ! « Ce sera important d’être pertinent aux yeux du client », souligne Richard Villeneuve.

« Mais nous sommes conscients que ce système de notation risque d’incommoder certains : des membres généralistes pourraient redouter d’être moins bien mis en valeur sur le futur site », mentionne Anick Dupuis.

L’acceptabilité par les membres étant incontournable pour VED, la centrale peaufine encore son système. Ses membres seront consultés.

« Notre objectif est d’en donner plus à nos membres, pas le contraire ! », insiste Anick Dupuis.

D’abord les croisières !

Le tout nouveau site devrait être implanté graduellement, en commençant par les croisières, a indiqué Richard Villeneuve.

« Dans six mois, un système de rating permettant de choisir un expert croisières devrait être en place, dit-il. Ce sera le prototype pour les autres domaines d’activités, qui seront implantés dans les mois qui suivront. »

Les croisières étaient aussi au cœur de l’autre grande nouvelle annoncée par VED dans le cadre de son congrès 2019 : une version pour consommateurs du portail Croisières en direct sera bientôt lancée.

Fruit d’un travail colossal – plusieurs milliers d’heures d'effort ! –, l’opération s’accompagne notamment d’un nouveau look plus convivial pour le portail. Surtout : de nouvelles fonctions de recherche dynamisées permettront de tamiser l’offre de dix compagnies représentant 80 % du marché des croisières (d’autres seront ajoutées au fil du temps) jusqu’à l’obtention des seules croisières rencontrant tous les critères. 

Une fois qu’ils auront ainsi déterminé la croisière de leur rêve, les consommateurs pourront solliciter une soumission à leur agent. Au terme du processus, les conseillers réserveront via leur canal préféré habituel.

« On est bien fier de notre bébé. On va vous l’installer sur votre site web et les pages d’agents très bientôt. Vous allez vous démarquer avec ça ! », lançait Richard Villeneuve à ses membres en conclusion.

Notons que dans le cadre du congrès, la spécialiste croisières de VED, Louise Cofsky, a présenté les nouvelles formations croisières qui seront mises en place pour les membres, parallèlement au déploiement de la version consommateur de Croisières en direct. Tous les participants au congrès se sont d’ailleurs vu offrir gracieusement le premier volet (101) de cette série de quatre formations.

Indicateur