Éducotour en Équateur : « Défi relevé » pour Allo Destinations


Éducotour en Équateur : « Défi relevé » pour Allo Destinations

Sortir de sa zone de confort en prospectant un pays, encore peu traversé par les circuits touristiques : voici le défi proposé par Allo Destinations aux agents participants au dernier éductour du voyagiste. Cette année, il s’agissait de l’Équateur.

LIRE PLUS : Allo Destinations dévoile sa nouvelle identité visuelle

En 11 jours, du 08 au 19 mai, l’éducotour « à la découverte de l’Équateur » a permis à ses participants de parcourir quelques 1500 kilomètres, à la découverte de trois des quatre grandes parties du pays, en plus d’offrir une immersion locale par les activités, par les hébergements et par la nourriture.

Pourquoi l’Équateur ?

Jean-Philippe Brosseau, fondateur d’Allo Destinations, s’est engagé depuis ses débuts à clarifier les mythes entourant des destinations moins populaires au Québec. Après avoir découvert l’Équateur, il a tenu à faire connaître le côté inexploré et de la nature extravagante de ce pays, aux agents de voyage Québécois.

L’Équateur, ce petit pays de l’Amérique du sud, est en effet encore peu exploité touristiquement, comparativement à ses pays voisins comme le Brésil ou le Pérou. Pourtant, c’est en Équateur qu’on retrouve les origines du cacao, qu’on cultive les plus belles roses du monde et qu’on retrouve la plus grande biodiversité au kilomètre carré ! 

Le relief volcanique sépare le pays en quatre parties : la Costa (Pacifique), la Sierra (les Andes), l’Oriente (l’Amazonie) et l’archipel des Galapagos, parties qui, en plus d’abriter d’impressionnants volcans comme le Cotopaxi ou le Quilotoa, offrent une grande diversité de paysages et d’activités. 

Allo Destinations, qui offrait déjà un circuit « découverte » en Équateur, se prépare à lancer deux autres circuits clé en main « L’essentiel de l’Équateur » et « Yoga et bien-être en Équateur ». Le dévoilement des deux produits se fera en même temps que le nouveau site internet du voyagiste, qui contiendra également de nouvelles destinations comme la Croatie et le Pérou.


L’éducotour en 8 expériences

  • Emrpunter « El TeleferiQo » : La télécabine reliant le centre ville de la capitale Quito, au sommet du volcan Pichincha, monte jusqu’à 4100 mètres d’altitude. De là, la vue sur Quito et les volcans avoisinants, est imprenable. 
  • Dormir dans une Hacienda : Ancienne propriété agricole, ce manoir est vieux de plus de 500 ans et il a été construit sur un vaste domaine puis rénové, dans le respect de son cachet colonial. L’hacienda est transformée en hôtel et accueille des voyageurs depuis le début des années 70 !

  • Vivre le jour du Marché d’Otavalo : Le samedi, jour de passage du groupe d’agents de voyage par Otavalo, les marchands des environs de la région affluent à la place des Poncho, chargés de tissus, de fruits et de légumes qu’ils vendent dans ce grand marché coloré. Spectacle coloré et vivant !

  • Se connecter avec la forêt primaire : Les agents ont navigué, en pirogue, sur les eaux du Rio Napo et du Rio Arajuno, avant de se rendre à leur lodge situé au cœur de la forêt Amazonienne. Dormir dans des chambres ouvertes, ayant toutes des hamacs et une vue sur l’Amazonie, a été une expérience unique qui a permis aux agents de fusionner avec la nature. 

  • Traverser « Ruta de las cascadas » : Cette route, qui ondule entre volcans, jungle et chutes d’eau, relie Puyo à Baños et elle offre un spectacle saisissant de gorges verdoyantes entrecoupées de cascades. Les agents ont essayé la nacelle « Tarabita », se sont approché du torrent de Pailón del Diablo et ont pu constater les possibilités d’activités de plein air qu’offre la région.
     
  • Traverser « La Nariz del Diablo » en train : À Nariz del Diablo, les constructeurs ferroviaires ont trouvé un moyen ingénieux de faire parcourir l’important dénivelé de la montagne, au train; Construire la voie ferrée, en zigzag. En effet, le train parcours le périmètre de la montagne en montant légèrement puis s’arrête, avant de faire le trajet inverse, en marche arrière, selon une douce inclinaison. La vue vertigineuse sur le précipice, depuis le train, garanti des sensations fortes.

  • Explorer la Isla de la Plata : Sans être aussi éloignée et coûteuse que les îles Galapagos, Isla de la Plata permet de vivre plusieurs expériences abordables, en une journée. D’abord, la traversée en bateau rapide est une expédition d’aventure à travers les vagues de l’Océan pacifique. Ensuite, on peut observer facilement fous à pattes bleues, otaries et albatros juste en faisant une petite randonnée sur l’île. Pour finir, on peut apercevoir baleines et tortues marines le long du trajet en bateau. 

  • Visiter une école : Munis de dons emportés depuis le Québec, les participants ont visité un centre d’enfants issus de milieux défavorisés, dans la région de Cayambe. Ce fut un moment émouvant puisque, enfants et personnels, ont accueilli le groupe avec des boissons, des chants et des sourires!


Indicateur