Comment profiter du PACTE volet Tourisme ? L’AAVQ vous guide !


Comment profiter du PACTE volet Tourisme ? L’AAVQ vous guide !
Moscou Côté et Éric Boissonneault, respectivement président et vice-président de l'AAVQ. (Capures d'écran)

Les agences de voyages, on le sait, sont désormais éligibles au soutien du Programme d'action concertée temporaire pour les entreprises (PACTE) – volet Tourisme.

Si l’AAVQ se félicite de cette excellente nouvelle, elle n’en est pas moins consciente qu’on peut facilement se perdre dans les méandres d’un tel programme.

C’est pourquoi elle a voulu éclairer le chemin des propriétaires d’agences, hier (14 décembre), par l’entremise d’une séance d’information en ligne.

LIRE PLUS – Les agences pourront bénéficier du volet Tourisme du PACTE : « une bouffée d’air frais, enfin ! » 

Suivez le guide !

D’entrée de jeu, le président de l’AAVQ, Moscou Côté, a identifié deux importants avantages à ce programme de prêts pardonnables, géré par Investissement Québec, qui est destiné aux entreprises rentables, dont les liquidités sont affectées par les répercussions de la COVID-19.

  • D’une part, aucun montant minimum d’intervention financière n’est fixé dans le cadre du PACTE – Tourisme, ce qui rend son soutien accessible aux plus petites entreprises.
  • D’autre part, le prêt est admissible à une radiation de 40 % du montant total remboursé (capital et intérêts) après quatre ans (maximum de 100 000 $ par établissement).

Le vice-président de l’AAVQ, Éric Boissonneault a ajouté que le taux d’intérêt prévu par Investissement Québec (3 %) est très avantageux comparativement à celui des banques. Et il est d’autant plus avantageux, selon lui, que les banques se montrent plutôt frileuses, ces temps-ci, à l’idée de prêter aux agences de voyages !

M. Boissonneault a aussi souligné qu’Investissement Québec « se prépare », actuellement – mais n’est pas encore tout à fait prête – à accueillir les agences de voyages dans le programme PACTE – Tourisme.

Ainsi, alors qu’une page web dédiée et un formulaire adapté seront accessibles aux agences, ces outils ne sont pas encore disponibles. Par ailleurs, Investissement Québec n’est pas encore en mesure de répondre à toutes les questions.

LIRE PLUS – Les agences pourront bénéficier du volet Tourisme du PACTE 

Ce que ça prendra…

Cela dit, rien n’empêche les agences de commencer à se préparer dès maintenant pour faire leur demande.

Dans cette optique, l’AAVQ a indiqué qu’Investissement Québec voudra disposer d’informations de base comme :

  • une copie du permis d’agent de voyages;
  • le numéro d’entreprise de l’agence (NEQ);
  • pièces d’identité (passeport, permis de conduire, etc.);
  • un organigramme de la compagnie.

En outre, puisque les entreprises devront faire la démonstration qu’elles étaient rentables avant la pandémie (et qu’elles prévoient de l’être après la pandémie), Investissement Québec voudra aussi disposer des éléments suivants :

  • les états financiers des trois dernières années;
  • un bilan présentant les actifs et passifs personnels du demandeur (puisqu’une garantie personnelle pourrait être exigée);
  • une présentation des soutiens obtenus dans le cadre d’autres programmes (s’il y a lieu);
  • une projection des flux de trésorerie (cash flow) pour les 18 mois à venir…

LIRE PLUS – Le ministre Fitzgibbon s’engage (presque) à aider les agences de voyages 

Une projection de 18 mois !

Cette présentation d’un "budget de caisse" pour 18 mois visera, d’une part, à établir quels sont les décaissements prévus, mois par mois, pour les 18 prochains mois.

Ça peut inclure une partie des loyers et salaires, ainsi que l’ensemble des autres dépenses (assurances, informatique, télécommunications, messagerie, permis, honoraires professionnels, papeterie, fournitures, dépenses d’intérêts, frais bancaires, publicité, etc.).

D’autre part, le "budget de caisse" doit aussi présenter les attentes quant à l’encaissement pour les mêmes 18 mois – soit les projections de rentrées d’argent (en commissions), en proportion d’une année normale.

L’AAVQ a préparé un fichier Excel pour aider les agences à préparer ce volet encaissements-décaissements. Le document sera mis à la disposition de ses membres.

Même si l’exercice se veut simple, l’Association conçoit que plusieurs agents souhaiteront obtenir l’aide d’un comptable à cette étape.

Par ailleurs, l’AAVQ reconnaît que de prédire les ventes de janvier 2021 à juin 2022 (18 mois !) peut paraître tout un défi. L’Association prévoit de faire un sondage auprès de ses membres pour établir une moyenne et les aider à se faire une idée.

Soulignons que l’AAVQ prévoit tenir une autre séance d’information en ligne au début de la semaine prochaine. Elle y accueillera le responsable du volet des agences de voyages chez Investissement Québec.

À cet égard, sans dire de qui il s’agit, Éric Boissonneault a indiqué que c’est quelqu’un qui connaît l’industrie (et que plusieurs dans l’industrie connaissent).

On peut revoir la séance d’information de l’AAVQ (47 minutes) sur la page Facebook du Groupe des professionnels du voyage.




Sondage AAVQ : Prévisions du chiffre d'affaires des agences

L’AAVQ invite ses membres à participer à un court sondage, d’ici le vendredi 18 décembre à midi, afin de connaître leurs prévisions de chiffre d’affaires (en %) pour les 6 prochains trimestres.

Exemple : Aujourd’hui votre agence tourne à 10 % de son chiffre d'affaires avant COVID, au premier trimestre 2021 vous prévoyez qu’elle tournera autour de 15 %, au second trimestre elle tournerait autour de 20 %…

Les résultats seront compilés et publiés afin de donner une tendance générale de la reprise des ventes au sein des agences de voyages. Ces résultats pourront aider les agences de voyages à remplir les formulaires d’Investissement Québec, dans le cadre d’une demande de prêt.

Pour participer au sondage, cliquer ici.


Indicateur