Avez-vous vu la dernière campagne de l’OPC sur le FICAV ?


Avez-vous vu la dernière campagne de l’OPC sur le FICAV ?
Serge Abel-Normandin

Au début de la vingtaine, Serge Abel-Normandin a interrompu ses études en journalisme pour explorer l’Europe durant sept mois. Peu après ce premier vrai voyage, il a fait ses débuts dans un magazine de l’industrie, combinant ainsi deux grandes passions. Depuis, il ne se lasse pas d’observer l’évolution d’un domaine fascinant, dont il se sent privilégié de faire partie.

Lors de la dernière rencontre du Comité consultatif des agents de voyages de l’OPC, un participant a plaidé que les voyageurs québécois ne sont pas suffisamment informés des avantages de faire affaire avec une agence de voyages.

LIRE PLUS - FICAV : protection désormais gratuite

Selon ce membre du Comité, ce manque d’information a pour effet que de plus en plus de Québécois se tournent vers d’autres plateformes, ce qui menace la survie même des agences à plus ou moins long terme. Au bout du compte, les voyageurs québécois en pâtiraient, plaidait-il, puisque les autres plateformes ne sont pas assujetties aux mêmes obligations que les agences...

L’OPC ne promeut qu’un seul avantage : le FICAV

Bien que les agents de voyages demandent depuis belle lurette à l’OPC de promouvoir leurs services, l’Office s’y refuse, estimant que cette promotion ne s’inscrit pas dans son mandat.

Toutefois, à défaut de promouvoir les agents de voyages eux-mêmes, l’Office promeut avec constance au moins un avantage de faire affaire avec une agence : le FICAV.

Bon an mal an, l’OPC prévoit en effet une campagne pour améliorer la notoriété du FICAV. La dernière a été lancée le 15 février. 

L’avez-vous vue ?


Ce volet de la campagne Partez l’esprit tranquille cible les voyageurs québécois (alors que la campagne visait principalement les professionnels du voyage en 2017-2018).

La campagne 2019 prend la forme de quatre capsules vidéos d’une quinzaine de secondes. Les animations, très simples, sont toutes assorties d’une question. La capsule intitulée Vol annulé ? accompagne ainsi l’image d’une tempête à l’aéroport ; Vacances compromises ?, celle d’un volcan en éruption quelque part dans le Sud ; Excursion annulée ? montre une Jeep en panne ; et Voyage à l’eau ? présente des croisiéristes qui ont manqué leur bateau.


La réponse aux questions est toujours la même : « Partez l’esprit tranquille. Vous pourriez être remboursé. Fonds d’indemnisation des clients des agents de voyages. Informez-vous auprès d’un agent de voyages ou au ficav.gouv.qc.ca. »

Ces vidéos ont pu être vues sur des colonnes digitales aux aéroports de Montréal et de Québec, de même que sur des plateformes comme YouTube, Facebook et Tou.tv.

Un certain succès

Cette campagne remporte un bon succès, si on en juge d’après les informations présentées par l’OPC aux membres du Comité consultatif. Six jours après son lancement, quelque 73 000 visionnements complets avaient été comptabilisés sur YouTube. À elle seule, la capsule Vol annulé ? avait été vue à 18 000 reprises sur Facebook.


Les professionnels du voyage sont aussi invités à partager ces vidéos sur leurs réseaux. Tous sont censés avoir reçu de l’OPC une infolettre pour les informer sur la nouvelle campagne. Le 21 février, le taux d’ouverture de cette infolettre atteignait déjà plus de 50 %.

Toujours afin de promouvoir le FICAV, le porte-parole de l’Office a accordé des entrevues à Salut Bonjour, à LCN et à l’émission radiophonique de Bernard Drainville. Enfin, un webinaire est prévu le 27 mars avec l’ACTA-Québec.

Outils pour les pros

L’essentiel de la campagne 12019 a déjà eu lieu. Toutefois, les outils développés en 2017 par l’OPC demeurent disponibles pour les professionnels du voyage.


Les pros peuvent télécharger des aide-mémoire ou commander gratuitement du matériel promotionnel imprimé (dépliants, affiches ou pochettes de billets d’avion) auprès de l’Office, à partir de la page Web promotionnelle pour les professionnels du voyage.

Info : opc.gouv.qc.ca/ficav

Indicateur