Atrium réunit ses membres en congrès sous le thème «Dans la résilience vient le succès»


Atrium réunit ses membres en congrès sous le thème «Dans la résilience vient le succès»

Le 28e Congrès annuel du Groupe Atrium s’est tenu ce week-end à l'hôtel Château Bromont à Bromont sous le thème « Dans la résilience vient le succès ». PAX s’est entretenu avec le président d’Atrium, Sylvain Lastère, en marge de cet événement – « qui s’est très bien passé », dit-il.

LIRE PLUS – Congrès du Groupe Atrium : en avant toute vers la relance ! 


Combien de participants avez-vous rassemblés dans le cadre du Congrès ?

[Sylvain Lastère]  Nous avons accueilli 120 propriétaires et conseillers d’agences Voyage Vasco et Voyages Gama, ainsi qu’une trentaine de fournisseurs partenaires du réseau. Pour ce qui est du nombre de fournisseurs, il s’agit d’une nette augmentation par rapport à notre 27e congrès qui en avait accueilli une douzaine l’an dernier.


Quel était le thème du 28e Congrès ?

[SL]  Pour la soirée du samedi, le thème était Octoberfest, pour la simple raison que le congrès se déroulait en octobre. Toutefois, le vrai thème du Congrès, son idée directrice, c’était « Dans la résilience vient le succès ».

Nos membres ont réussi à passer à travers deux années très difficiles de crise. Ça mérite d’être souligné. Mais ensuite, il faut cesser de regarder derrière et regarder devant. Let’s go, on avance !

Certaines choses ont changé. Il faut l’accepter et il faut s’y adapter. Il faut voir qu’en fait, il y a plein de nouvelles opportunités et il faut les saisir. Un conférencier, Pierre Monpetit, a développé ce thème lors d’un atelier durant le Congrès, pour motiver les participants.



Combien le Groupe Atrium compte-t-il d’agences aujourd’hui ?

[SL]  Au Québec, nous avons 57 agences Voyages Vasco et dix agences Voyages Gama. Nous avons aussi 19 agences Gama en Ontario et une agence Vasco au Nouveau-Brunswick.

Notre objectif, bien sûr, est de continuer d’accroître notre présence, tant au Québec qu’à l’extérieur du Québec. Et nous avons un plan d’attaque pour ça !


Quel est le moral des troupes au sortir de la pandémie ?

[SL]  D’une part, les gens sont positifs, car la demande pour les voyages est forte. Dans une certaine mesure, on peut même se permettre aujourd’hui de « choisir ses clients » ! Pourquoi perdre du temps avec des clients « qui gossent », en effet, quand six autres clients attendent derrière ? Certains membres profitent des circonstances pour implanter des frais de dossier, ce que nous voyons d’un bon œil.

Mais en même temps que les gens sont positifs parce que les affaires vont bien, plusieurs se disent aussi fatigués. Ils font souvent des shifts de fous. Le fait est que nos agences font un chiffre d’affaires supérieur à 2019, avec deux fois moins d’employés !

Et en plus du manque de personnel, nos membres doivent composer avec d’autres irritants majeurs, comme la désorganisation des fournisseurs qui entraînent de longues attentes. Je crois que les fournisseurs doivent trouver encore plus de solutions technologiques pour régler cette situation.



Sur quoi le Groupe Atrium a-t-il travaillé au cours des derniers mois ? Qu’est-ce qui s’en vient ?

[SL]  Au cours des derniers mois, on a fait beaucoup de planification. On s’est assis avec les membres de notre comité consultatif et on s’est demandé où on voulait être dans les six, neuf, douze prochains mois, et comment y arriver.

Nous prévoyons ainsi de renforcer notre présence sur le web. Notre site sera refait pour être plus convivial à la vente en ligne. Il s’agit d’un investissement majeur qui devrait se concrétiser vers la mi-janvier.

Nous avons toujours été un détaillant pignon sur rue, mais avec la pénurie de main-d’œuvre, nous croyons qu’un site plus convivial à la vente en ligne pourra répondre à la demande de produits simples comme le Sud. Ça permettra aussi aux conseillers de se consacrer aux produits plus complexes et plus lucratifs, comme les circuits.

D’ailleurs, dès la fin novembre, une nouvelle section du site de Vasco sera consacrée aux circuits – en Europe, en Asie, en Afrique… On veut vraiment capturer cette clientèle !

Nous sommes aussi en train de revamper notre carte de fidélisation Avantage. Par ailleurs, après nos globe-trotteurs qu’on peut suivre sur YouTube et sur Facebook Watch, nous entendons aussi nous positionner sur Tik-Tok. Je pensais que ce réseau social n’était que pour les jeunes, mais je réalise qu’il intéresse de plus en plus des gens de tous âges !

Enfin, nous allons offrir un nouveau programme de formation en ligne, très étoffé, du mardi au jeudi matin, en partenariat avec les fournisseurs. Les formations seront enregistrées et disponibles ensuite dans l’intranet d’Atrium.



LIRE PLUS – TravelSavers annonce un partenariat avec le Groupe Atrium 


Vous avez récemment annoncé un partenariat avec TravelSavers. Qu’est-ce que change ce partenariat ?

[SL]  C’est un partenariat un peu à la carte, qui nous permet de garder notre indépendance et notre identité.

Alors que la marque TravelSavers est peu connue du public québécois, le brand de Voyage Vasco est l’un des plus réputés de la province. D’ailleurs, en 2021, nous avons encore une fois remporté le Prix du choix du consommateur. Alors, notre signature, nous la gardons!

En même temps, nous sommes fiers de faire maintenant partie de TravelSavers. Quand un réseau compte 2000 agences aux États-Unis, ça lui donne accès à des ressources, à des ententes avec des partenaires, auquel un réseau régional comme le nôtre n’a pas accès aussi facilement.

TravelSavers dispose de plateformes technologiques très intéressantes. Ils sont très forts en ce qui concerne les croisières. Ils sont aussi en train de concevoir une école virtuelle de formation de conseillers en voyages. En plus, TravelSavers manifeste une grande ouverture à nous offrir des versions françaises de ses ressources.

Le partenariat sera également utile dans notre volonté de prendre de l’expansion en dehors du Québec.

Nous n’en sommes qu’au début de notre relation avec TravelSavers. Nous allons travailler ensemble; nous allons développer des choses ensemble. Nous croyons que nous n’avons rien à perdre et tout à gagner à faire équipe avec eux.



Atrium a-t-il profité du Congrès pour rendre hommage à des membres ou à des partenaires ?

[SL]  Nous avons rendu hommage à Jo-Anne Stange, qui est membre du réseau depuis 20 ans, ainsi qu’à tous les membres de notre comité consultatif, qui ont travaillé fort au cours des derniers mois.

Du côté des fournisseurs, nous en avons honoré trois, soit Royal Caribbean International, Celebrity Cruises et TravelBrands. Ces trois partenaires ont été « above and beyond » durant la pandémie !

 

Sylvain Lastère (Atrium) avec Lina Côté (TravelBrands).






Pour toute l’actualité du voyage : abonnez-vous à PAX. Suivez-nous sur FacebookLinkedIn et Twitter.


Indicateur