Mercredi,  18 septembre 2019  20:58

5 mythes sur le fait de devenir un agent externe

  • Agence
  •   17-06-2019  10:21
  •   PUBLIREPORTAGE : THE TRAVEL AGENT NEXT DOOR

5 mythes sur le fait de devenir un agent externe
PUBLIREPORTAGE : THE TRAVEL AGENT NEXT DOOR

Dans un récent sondage national mené auprès des conseillers de voyage, 43% de conseillers travaillant en agence ont déclaré qu’ils envisageraient de le faire à domicile, mais qu’ils n'étaient pas encore prêts.

Alors, qu'est-ce qui les retient exactement?

Les résultats de l’enquête révèlent une meilleure compréhension des raisons pour lesquelles ces agents n’ont pas déjà franchi le pas et opéré le changement. Il y a beaucoup de mythes et d'idées fausses sur le fait de travailler de chez soi.

Si vous regardez les résultats rapportés du sondage jusqu'à présent, les agents travaillant à domicile permettent de dissiper ces mythes. Voici les 5 principaux mythes qui poussent les conseillers à hésiter à devenir agent externes.

1) Coûts de démarrage coûteux

Plus de 10% des agents ont déclaré que le coût financier de leur installation à domicile était un facteur. 

Un agent explique ainsi : « La réglementation et les coûts associés à TICO empêchent une petite entreprise ou un seul professionnel de choisir cette option. »

C'est complètement faux ! Les agences hôtes sont enregistrées auprès du TICO et d'autres organismes de réglementation, ce qui couvre tous les agents affiliés à l'agence hôtes. Cependant, les agents doivent toujours passer l'examen TICO s'ils ne l'ont pas encore fait.

2) Pas assez de clients

Les agents ont déclaré qu’ils ne pensaient pas avoir suffisamment de clients pour réussir. En fait, les agents externet constatent qu'ils peuvent gagner le même revenu avec moins de la moitié de la clientèle qu'ils avaient dans leur environnement précédent.

En travaillant en tant qu'agent hébergé à domicile, certains agents déclarent avoir gagné deux à trois fois le montant des commissions. Ainsi, le mythe selon lequel vous avez besoin d'un volume de clients élevé pour maintenir un revenu se dissipe. Les agents externes de la même enquête ont indiqué qu'ils travaillaient de la même manière et avaient la même clientèle qu'avant, mais qu'ils gagnaient entre 30 et 50% de plus en raison des structures de commission d'agence hébergées existantes.

3) Peur de travailler seul sans collègues

L’une des craintes des agents de rentrer chez eux est qu’ils manqueront d’être dans une atmosphère de bureau. 21% ont déclaré préférer avoir des collègues autour d'eux.

C’est une crainte commune, mais les agences d’accueil ont fait de grands progrès pour que leurs agents disposent d’outils de communication faciles comme des réseaux intranet, ainsi que de webinaires, de formations et d’autres possibilités de se connecter et de se soutenir mutuellement.

4) Manque d'informations sur les agences d'accueil

Étonnamment, 7,7% ont déclaré ne pas avoir suffisamment de connaissances sur les agences d’accueil pour prendre leur décision. Pourtant, les agences d’accueil sont très actives dans la promotion de leurs services lors d’événements de l’industrie et dans les médias spécialisés.

Un agent a déclaré : « J'ai bien peur que cela ne soit pas meilleur par rapport à ce que j'ai actuellement », et un autre a déclaré : « Je ne connais tout simplement pas d'entreprise qui me permet de travailler comme agent à domicile, mais je suis ouvert à examiner les nouvelles options ».

Les agents peuvent facilement trouver des informations sur les agences d’accueil sur leurs sites internet, lors de salons professionnels et dans les médias spécialisés. Un grand nombre d'agents ont également découvert l'existence d'agences hôtes par le biais d'amis de l'industrie ou de leurs représentants fournisseurs.

5) Peur de perdre votre marque personnelle

Une autre raison qui a été citée est venue d’agents qui avaient leur propre marque.

Bonnes nouvelles ! Lorsque vous rentrez chez vous, vous pouvez conserver votre nom et celui de vos autres agents tout en perdant les frais élevés et le travail au bureau !

C'est un grand mythe selon lequel les agents et les petites agences doivent renoncer à leur nom pour devenir une agence hébergée qui n'est tout simplement pas vraie. Vous ou votre agence pouvez rentrer chez vous et conserver votre marque.

Indicateur