100% responsable


100% responsable

Ceci est le troisième article d’une série de communications sur la fraude, présentée par l’ATOQ, en partenariat avec l’ACTA et CATO et rendue possible grâce au support de PAXnouvelles.com.

Avez-vous déjà entendu des personnes dire:

  • Pourquoi dois-je payer? Vous avez accepté la carte de crédit!
  • Mais j’avais un code d’approbation!
  • Ce n’est pas ma responsabilité!

… Mais oui, ça l’est.

L’agence de voyages qui transige avec le client qui fait l’achat demeure responsable de la transaction s’il y a un problème avec la carte de crédit.

atoq_responsibilité_emoji copie.png

La plupart des conditions des voyagistes et des lignes aériennes le disent clairement : comme agent vendeur, vous décidez d’accepter une carte de crédit et c’est vous qui devez payer si la carte n’est pas honorée.

À titre d’exemple, les termes pour émettre un billet d’avion, selon BSP (Bank Settlement Plan), résolution 890:

2.2.2 (a) Bien que les détails de la Carte puissent avoir été contrôlés précédemment par l’Agence, la vente de billets sur les opérations non directes ne peut être faite que sous la seule responsabilité de celle-ci.

Votre plus grand danger arrive lorsque quelqu’un a volé l’information de la carte de crédit et l’utilise par téléphone. Ainsi, vous n’avez pas la chance de voir la vraie carte. C’est ce qu’on réfère aux transactions de carte non présente (CNP). Étant donné que la carte est valide, le paiement associé de cette carte sera accepté car la carte a les fonds nécessaires pour effectuer une transaction.

Même si cet argent est transféré immédiatement au voyagiste ou à la ligne aérienne, il n’y a AUCUNE GARANTIE que le vrai détenteur de la carte ne va pas éventuellement refuser cette charge et réclamer auprès de sa banque un remboursement de cette dépense non reconnue. Ainsi, la banque émettrice de la carte de crédit ne paiera pas le voyagiste ou ligne aérienne résultant en un refus carte de crédit aussi appelé « chargeback ».

Dans plusieurs cas, ça peut prendre des mois avant que le processus d’achat soit complété et validé, résultant en une mauvaise nouvelle pour l’agent de voyage impliqué. Nous voyons fréquemment des transactions multiples frauduleuses pour une même carte avant que le problème soit découvert créant d’énormes pertes.

En conclusion, votre meilleure protection demeure pour des clients que vous connaissez VRAIMENT!

Indicateur